publicité

 

Réagir
Développement territorial 19/04/2019

Tiers-lieux : le rôle à part entière des maires

par Emilie Denètre
Espace de coworking © Adobe/Andriy Bezuglov

Espace de coworking, fab lab, workcafé : il existe en France près de deux mille tiers-lieux. Il y a ceux des villes, mais aussi ceux des champs. Ceux qui sont généralistes, ceux qui sont thématisés. La clé du succès pour chacun : le penser comme un espace de gouvernance partagée, ce qui ne veut pas dire sans les élus locaux... Fins connaisseurs de leurs territoires, les maires ont un rôle à jouer pour que le tiers-lieu s’enracine durablement.

1 - Le maire « catalyseur » des énergies

« Le premier écueil pour un maire, explique Jean-François Cesarini, député (LREM) du Vaucluse, c’est de vouloir créer son propre tiers-lieu, car ces initiatives déconnectées du territoire et des citoyens qui y vivent ne marchent pas. » En effet, pour l’élu du Vaucluse qui a accompagné la naissance sur son département d’une dizaine de tiers-lieux, le maire est plus un « facilitateur » qu’un « faiseur ». Pour autant, ce constat ne saurait effacer leur rôle dans l’émergence de ces nouveaux espaces… bien au contraire ! Patrick Levy-Waitz, président de la fondation Travailler autrement et auteur d’un rapport au gouvernement sur la question, les élus sont bien des « catalyseurs » d’énergies. « Qui dans un territoire a l’autorité morale pour mettre tout le monde autour de la table, fixer les règles et impulser cette envie de travailler ensemble ? Les maires ! Ils sont centraux, assure-t-il. Mais ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous