publicité

 

Réagir
Démocratie 15/03/2019

Scrutins locaux et nationaux : faut-il rendre le vote obligatoire ?

par Aurélien Hélias
Election, vote © CC0 Public Domain

Mesure pour lutter contre l’abstention ou illusion démocratique ? Le vote obligatoire, évoqué par le chef de l’Etat dans sa lettre aux Français pour améliorer la participation, fait (grand) débat. Y compris chez les élus locaux, comme Bernard Aubril, maire (SE) de Lisieux (Calvados) et Olivier Caramelle, maire adjoint (PS) de Lomme (Nord).

« Seuls 66 % des citoyens votent à la présidentielle, ce qui me gène. Le vote obligatoire est nécessaire même si les mécontents voteront blanc »

Bernard Aubril, maire (SE) de Lisieux (Calvados) « Quand je me rends compte que le président de la République a été élu par 28,77 % des voix de l’ensemble des Français, je me dis que l’on doit rendre obligatoire le vote en France comme il l’est en Belgique. C’est un devoir physique et moral que d’aller voter. Il faut se souvenir que les femmes ont attendu 1944 pour pouvoir le faire. Un grand nombre de mécontents ne vont pas voter. Il faut y remédier. Vote blanc. Cette mesure est forcément liée à la reconnaissance du vote blanc, qui sera choisi par les mécontents. C’est un inconvénient, mais il faut savoir prendre des risques. Les grands élus n’osent pas bousc ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Réagissez à cet article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité