publicité

 

Réagir
Villes intelligentes 17/04/2019

Aix-en-Provence contrôle les objets connectés de sa smart-city publique

par Hélène Huteau
Smart city © vege

La ville implante son propre réseau d’objets interconnectés. Un seul opérateur centralisateur permettra de croiser les données et de les mettre à disposition du public et des développeurs. Objectif : améliorer la qualité de vie et l’attractivité.

Quels objectifs ?

Aix-en-Provence lance son propre réseau public d’objets connectés (IoT). Le but de la smart city provençale : améliorer la qualité de vie. « Pour construire notre stratégie, nous avons mis le citoyen au centre. Nous sommes partis de l’usage et non de la technologie, pour déterminer quatre axes prioritaires », explique Stéphane Paoli, maire adjoint au numérique. Tout d’abord améliorer la propreté par des capteurs dans les poubelles, indiquant le taux de remplissage. Ils permettront d’optimiser la collecte et donc le temps des agents de nettoiement. Pour la qualité de l’air, des capteurs liés à Atmo Sud, association de surveillance de la qualité de l’air, donneront en temps réel le taux de pollution sur l’application de la ville. Davantage de rues seront piétonnisées, en fonction des passages comptabilisés dans le centre.

Quels usages ?

« Avec les capteurs sur tapis et le wifi, le nombre de passants remonte par jo ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous