publicité

 

Réagir
Démocratie locale 12/02/2019

Faut-il tirer au sort les citoyens dans les instances de démocratie participative ?

par Romain Gaspar
Tirage au sort © Adobe / scerpica

Pour lancer le grand débat national, Emmanuel Macron s’interroge dans sa lettre aux Français sur le tirage au sort de citoyens non élus pour participer à la décision publique. Projet salvateur ou simple chimère ? Jo Spiegel, maire (Place publique) de Kingersheim et Philippe Laurent, maire (UDI) de Sceaux en débattent.

« Je me base sur les listes d’état civil pour permettre à toute personne qui paie des impôts locaux de participer au devenir de sa ville »

Jo Spiegel, maire (Place publique) de Kingersheim (Haut-Rhin) [caption id="attachment_80053" align="alignleft" width="300"] Jo Spiegel, maire (Place publique) de Kingersheim (Haut-Rhin)[/caption] "Le tirage au sort est un outil pour assurer davantage d’égalité démocratique. Les gens qui participent au processus de décisions sont toujours les mêmes. Avec le tirage au sort, chaque personne peut être susceptible d’être partie prenante de la construction du bien commun. Dans ma commune, lors des conseils participatifs pou ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité