publicité

 

Réagir
Associations d'élus 23/01/2019

Malgré une loi Notre contestée, AdCF et exécutif bien décidés à « améliorer l’intercommunalité »

par La Rédaction
Olivier Dussopt et Jacqueline Gourault assistent le 22 janvier 2019 aux vœux du président de l'Adcf, Jean-Luc Rigaut © twitter @terlez

Alors que les débats d'Emmanuel Macron avec des maires dans l'Eure et le Lot ont donné lieu à un feu de critiques contre la loi Notre et les grands EPCI, l'Assemblée des communautés de France a montré lors de ses vœux du 22 janvier sa convergence de vue avec le gouvernement, représenté par Olivier Dussopt et Jacqueline Gourault, sur les chantiers à venir : renforcement de l'intercommunalité et développement des contrats territoriaux. Sous conditions.

« Moins d’intercommunalité, même pas en rêve ». A l’occasion des vœux du 22 janvier de l’Assemblée des Communautés de France, qui fêtera ses 30 ans cette année, son président Jean-Luc Rigaut, également président du Grand Annecy, a donné le ton pour 2019.

Il a reçu sur ce point un soutien appuyé de la ministre Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, pour qui « le fait intercommunal est devenu incontournable ». Même si celle-ci reconnaît que le sujet est « au centre des débats entre les élus », et qu’il y a eu « parfois la volonté de faire des intercommunalités un peu grandes, peut-être trop grandes ». La ministre a même remercié l’AdCF pour son « investissement et la collaboration toujours constructive ».

Gouvernement aux petits soins

Le gouvernement semble aux petits soins de l’intercommunalité. Deux de ses membres avaient fait le déplacement dans les locaux de la Fédération nationale des travaux publics où se déroulaient les vœux de l’association.

Accompagnant Jacqueline Gourault, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des comptes publics Olivier Dussopt, est en effet venu montrer la bonne volonté du gouvernement pour « trouver une solution sur la fiscalité de façon à la rendre juste, durable et suffisante pour assurer les compétences de chacun». Il a également présenté la réforme de la fonction publique visant à offrir « plus de latitudes dans la gestion des carrières mais aussi plus de responsabilités aux employeurs territoriaux ».

Celle-ci a confirmé la « possibilité » évoquée par le président de la République lors de ses récentes rencontres avec les maires de « rouvrir la loi NOTRe, sans la détricoter ».

Lire la suite sur le site de la Gazette des communes

 

Une convention 2019 légèrement décalée

Régulièrement organisée la première semaine d’octobre, la convention de l’AdCF sera cette année légèrement décalée et se tiendra du 29 au 31 octobre à Nice, au Palais des congrès Nice Agropolis. L’occasion pour l’association de souffler ses 30 bougies et de basculer pour ses élus sur la perspectives des élections municipales – et par définition intercommunales également – de mars 2020. « Nous avons, sur ce mandat, encore un gros semestre pour agir. Dès l’automne prochain, nous serons accaparés par les échéances électorales », a rappelé le président  de l’association, Jean-Luc Rigaut.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous