publicité

 

Réagir
Sur le terrain 15/03/2019

Le retour à la terre de Fabrègues pour alimenter les circuits courts

par Myriem Lahidely
Biodiversité © Adobe/Chinnapong

Sur un territoire historiquement dédié à la monoculture, la commune de l’Hérault a décidé de prendre les choses en main pour diversifier son agriculture et développer des circuits courts au bénéfice de sa restauration scolaire. De nouvelles façons de produire et de consommer qui portent des ambitions sociales et scientifiques.

Pourquoi ?

Pour promouvoir le « bien manger », bio, dans son restaurant scolaire, Fabrègues cherche à organiser des circuits courts sur son territoire dédié depuis des décennies à la monoculture intensive et soumis à une très forte pression urbaine. Afin de favoriser la mise en place d’une polyculture respectueuse de la biodiversité, la commune a voulu se donner les moyens d’accompagner le développement d’activités agroécologiques et, ainsi, montrer que de telles entreprises peuvent être productives, économiquement viables et créatrices d’emplois.

Comment ?

En 2014, la commune a racheté à la Safer le domaine Mirabeau de 220 hectares avec un mas de 2 200 m2, délaissé depuis quinze ans. Sur cette propriété initialement vouée à devenir un centre d’enfouissement des déchets, elle a lancé en 2016 un projet de pôle d’excellence agroécologique et social, où de nouvelles manières de produire vont être expérimentées. Ces innovat ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous