publicité

 

Réagir
Logement social 20/12/2018

La déstabilisation économique et financière du logement social aura-t-elle lieu ?

par Nathalie Da Cruz
Construction de logements, Nancy © Flickr-CC-A.Prévot

Fonds propres des organismes affectés, recul de la production…. Le monde du logement social dresse un noir bilan de l’an passé. Mais la catastrophe annoncée n’a pas encore eu lieu, en attendant les effets d’« Elan ».

Un « tsunami » : c’est ainsi que Marie-Christine Détraz, vice-présidente de Lorient agglomération déléguée à l’habitat, qualifie l’année écoulée pour les organismes. « C’est un bouleversement profond et sans précédent du modèle économique du logement social », a tempêté l’élue bretonne lors d’une des séances plénières du congrès de l’Union sociale pour l’habitat (USH), en octobre dernier, à Marseille. Un constat partagé par nombre d’intervenants. Dans le Sud-Ouest, l’entreprise sociale pour l’habitat (ESH, ou SA d’HLM) La Cité Jardins, qui gère 5 500 logements, a vu ses recettes locatives fondre de près d’un million d’euros avec la RLS : « 980 000 euros, précise Arnaud Lafon, maire de Castanet-Tolosan et administrateur de La Cité Jardins. A cela s’ajoute la hausse de la TVA sur les constructions neuves qui a représenté 800 000 euros pour nous. C’est loin d’être négligeable ! » Certains chiffres peuvent donner le ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous