publicité

 

Réagir
Développement durable 12/12/2018

Premiers coups de pédale pour les vélos à hydrogène

par Sylvie Luneau
vélo à hydrogène BHYKE Cherbourg © JM Enault / Cherbourg Cotentin

Deux communes de la Manche, Cherbourg et Saint-Lô, ont expérimenté cette année l’utilisation du vélo à hydrogène en conditions réelles. Outre les aspects techniques, l’objectif est aussi d’évaluer le niveau d’acceptabilité sociale de cette énergie émergente.

Pourquoi ?

Le vélo à hydrogène offre une solution de mobilité douce, sans émission de gaz à effet de serre. L’hydrogène est produit par électrolyse à partir d’eau et d’électricité. Son atout : il est non polluant, productible n’importe où, facile à stocker et à transporter. Son temps de recharge est beaucoup plus court que pour un vélo à assistance électrique classique (VAE) ; quelques secondes suffisent, contre plus de trois heures pour une batterie électrique. Son autonomie est beaucoup plus importante : environ 100 km, contre 50 km en moyenne.

Comment ?

Nommé Bhyke, le projet vise à tester les vélos électriques à hydrogène en conditions réelles. Il est porté par le département de la Manche et déployé sur deux villes : Cherbourg et Saint-Lô. Chacune dispose d’une station à hydrogène et de dix vélos. A Saint-Lô, les bicyclettes ont été utilisées par des salariés pour leurs déplacements professionnels et do ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous