publicité

 

Réagir
Aménagement du territoire 08/10/2018

Les régions montent à bord des tours de contrôle des aéroports

par Hugo Soutra
aeroport-nice © Flickr-CC-C.Pelletier

A l'heure où l'Etat tergiverse sur sa politique aéroportuaire, la plupart des régions semblent bien décidées à assumer leurs rôles de chef-de-file des collectivités en matière d’aménagement du territoire comme de développement économique. Pour elles, pas question d'une privatisation ! Lors d'un colloqué le 3 octobre à Paris, plusieurs élus de Nouvelle-Aquitaine et d'Occitanie ont dévoilé leurs stratégies pour continuer à peser dans la gouvernance aéroportuaire et tenter de mieux structurer l’offre aérienne.

Un train peut en cacher un autre, a-t-on coutume de dire. Il semble qu’il en aille de même pour les avions... Le vote dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 octobre de l’article 44 du projet de loi PACTE autorisant l’Etat à passer sous le seuil de 50% du capital d’Aéroports de Paris, comme les récentes privatisations des aéroports de Nice, Lyon ou Toulouse, ne signent pas forcément le désintérêt des pouvoirs publics du secteur. Bien au contraire, même. Ces décisions masquent la volonté de plus en plus de régions de s’impliquer davantage dans le domaine aéroportuaire, alors que la progression constante du trafic aérien – aux niveaux régional, national et mondial – semble confirmer la « démocratisation » du transport aérien de voyageurs. Car les « bons chiffres » des (trop ?) nombreux aérop ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous