publicité

 

Réagir
Conduite des équipes 04/09/2018

Le déontologue, l’atout caché pour regagner la confiance des citoyens

par Maud Parnaudeau
Patrick Wachsmann, professeur de droit public, déontologue de la ville de Strasbourg © J. Dorkel-CUS

Intégrité, probité, transparence... les attentes de la population dans la conduite des politiques locales amènent les exécutifs à nommer des déontologues, à l'image de Patrick Wachsmann (en photo), déontologue de la ville de Strasbourg . Mais cette fonction peine encore à trouver sa place dans les collectivités.

Les déontologues et leurs fonctions restent encore méconnus. Leur rôle est souvent mal compris, voire parfois mal perçu. C’est ce qui est ressorti de la première rencontre des déontologues des collectivités, organisée par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le 17 mai 2018, au palais du Luxembourg. Quatre ans après l’installation par la ville de Strasbourg du premier déontologue « territorial », un important travail de pédagogie doit encore être mené pour convaincre du bien-fondé de ce type de fonction. « Une partie des conseillers joue le jeu. Il y a ceux et celles qui sont contre, car ils estiment que je me mêle de ce qui ne me regarde pas. La grande majorité fait preuve d’indifférence. Nous n’avons pas une culture de la déontologie en France. Elle doit s’installer avec la pratique », observe Patrick Wachsmann, déontologue de la ville de Strasbourg. Ses missions consistent à éclairer les élus sur les risques de con ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous