publicité

 

Réagir
Action sociale 15/06/2018

Pour en finir avec le parcours du combattant : placer l’usager au centre de l’action sociale

par Catherine Maisonneuve
service public numerique © Ville de Massy

L'exécutif réfléchit à la possibilité de permettre aux territoires de recourir davantage à des délégations concertées. Objectif : replacer les personnes accompagnées au centre des politiques sociales et favoriser l'innovation sociale. Ici ou là, des parcours-usagers, accès aux droits, lutte contre le non-recours, comité d'usagers, permis citoyen, etc.

Battre le fer pendant qu’il est chaud… Dans l’objectif de « piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires » - selon l’intitulé d’un des groupes de travail instaurés par l’exécutif pour asseoir la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes -, l’union départementale des CCAS et le département de Meurthe-et-Moselle vont expérimenter une coopération renforcée. Pas de « jeux de mécano en chambre » pour reprendre leur expression : au-delà de la thématique de la pauvreté, ce « laboratoire départemental » testera in situ un nouveau mode de pilotage et de gestion des responsabilités en matière sociale basé « sur le principe de la délégation concertée et non du transfert de compétence ». De quoi mettre à l’épreuve du terrain l’une des propositions de cette « task force » coprésidée par Joëlle Martinaux, présidente de l’Union nationale des CCAS et Mathieu Klein, président du conseil ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous