publicité

 

Réagir
Développement économique 27/06/2018

Favoriser le développement « endogène » via un dialogue global collectivités – entreprises

par Hugo Soutra
zones d’activités d'Avignon © Flickr-CC-JL.Zimmermann

Contrairement à leurs têtes de réseaux nationaux, les acteurs privés locaux ne font pas de fétichisme autour de la compétitivité. Ils attendent surtout souplesse et bienveillance de la part du couple intercos/région, afin de bâtir un écosystème favorable au développement économique local.

La réindustrialisation est-elle enfin d’actualité ? Du contexte économique global à l’allègement national des cotisations sociales en passant par la clarification des compétences économiques des collectivités, les pouvoirs publics estiment avoir de bonnes raisons d’y croire. Les entreprises aussi, même si certains de leurs porte-parole larmoient toujours sur leur compétitivité.

« Premières créatrices d’emplois, les 5 000 entreprises de taille intermédiaire (ETI) sont un atout considérable que les services de développement économique devraient choyer. C’est très bien de remettre à plat la taxe d’habitation pour les citoyens, mais ne faudrait-il pas aussi alléger la fiscalité (CVAE) des PME innovantes et des ETI ainsi que lever les contraintes liées aux seuils sociaux qui freinent leur développement ? » questionne par exemple Blanche Leridon, de l’Institut Montaigne.

Décideurs à l’écoute

Sur le terrain, chambres consulaires et réseaux d’entrepreneurs militent eux aussi pour que les élus se placent à leur chevet, mais tiennent néanmoins un tout autre discours. « L’effet Vitré s’explique par une addition de facteurs favorables : proximité de l’autoroute, de la LGV ou de ports maritimes, etc. Mais cela tient aussi et surtout à la qualité de l’écosystème local, avec des décideurs à l’écoute des chefs d’entreprise, et une Maison de l’emploi qui regroupe l’ensemble des interlocuteurs du développement économique », justifie Jean-Louis Turmel, responsable à la Chambre de commerce et d’industrie d’Ille-et-Vilaine.

En situation de quasi-plein-emploi fin 2017 – seulement 5,2 % de chômage -, Vitré Communauté (Ille-et-Vilaine) ne doit effectivement pas son dynamisme qu’à sa situation géographique ou une stratégie de dumping fiscal. Propriétaire de près de cinquante bâtiments, elle mène une politique active en matière d’immobilier d’entreprise. Et pour alléger la facture des sociétés, l’interco refuse d’instaurer le versement transport pour financer le réseau de bus, jugeant qu’ »il ne revient pas aux entreprises du territoire de payer pour les jeunes et les personnes âgées. »

Qualité de vie

Même esprit de coopération en Vendée, où les portes des collectivités s’ouvrent plus facilement depuis quelques années. « La loi “Notre” et l’organisation de petits déjeuners communs entre chefs d’entreprise ayant la tête dans le guidon, élus, développeurs des EPCI et de la région a permis de casser les aprioris », se félicite Marie-Agnès Mandin, présidente de la CPME 85… et adjointe de L’Aiguillon-sur-Mer dans la vie publique. Lorsqu’ils acceptent de travailler main dans la main, comme c’est le cas à Romans-sur-Isère à travers le PTCE « Pôle Sud » fondé par le groupe Archer avec l’appui des collectivités, public et privé peuvent parvenir à des résultats époustouflants, tant en matière de relocalisation d’activités industrielles que de lutte contre le chômage de masse.

Et vice-versa, les institutions publiques peuvent elles aussi se montrer indispensables au secteur privé. Pour la cheffe d’entreprise vendéenne Marie-Agnès Mandin, « le développement économique va bien au-delà du seul soutien direct aux entreprises. Si vous publiez une offre d’emploi, mais que le territoire ne propose pas de logements abordables ou que l’offre scolaire et culturelle s’avère médiocre, les candidats ne s’installeront pas. D’où l’absolue nécessité de bâtir un dialogue global entre les collectivités locales et les entreprises qui doivent avoir leur mot à dire sur le Schéma de cohérence territorial, le PLUI et la qualité de vie. »

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous