publicité

 

Réagir
Marchés publics 31/01/2018

Commande publique locale : une reprise à confirmer en 2018

par La rédaction
Construction de logements, Nancy © Flickr-CC-A.Prévot

Le rebond de la commande publique locale s'est confirmé en 2017, particulièrement porté par le bloc communal et leurs marchés de travaux, selon l'observatoire de la Caisse des dépôts et de l'ADCF. Mais certains secteurs comme le logement montrent encore une santé précaire et le total de la commande publique, Etat et ses opérateurs compris, est encore loin d'afficher les chiffres de 2012.

Enfin ! Serait-on tenté de dire. Après quatre années de baisse consécutive, la commande publique est repartie à la hausse selon le baromètre annuel réalisé par la Caisse des dépôts et l’ADCF. 2014 et 2016 avaient montré une lourde chute (respectivement -16,2 % et -5,8%) ; 2017 marque une reprise certaine, à +7,1%, soit plus cinq milliards de commande publique supplémentaire.

Or, si les trois catégories publiques d’acheteurs – Etat, collectivités locales et opérateurs publics – participent chacune à cet embellissement, c’est bien le secteur public local qui contribue le plus à ce retournement de tendance, à hauteur de 54%. Et seuls les marchés de travaux des collectivités territoriales et des EPCI (+6,5%) ainsi que ceux des EPL (+2%) et des opérateurs publics connaissent une reprise.

A quand un retour aux chiffres de 2012 ?

Celle-ci se confirmera-t-elle en 2018, à l’aune de la traditionnelle mise en œuvre des grands chantiers d’équipements sur la deuxième partie du mandat municipal et de la fin des coupes massives dans les dotations ? Il faudra au moins cela pour soutenir une commande publique totale qui, bien qu’en phase de rémission, a chuté de 19,5 % en 5 ans. Car en 2012, ce sont 96 milliards d’euros de marchés publics au total contre 77,3 en 2017 que l’on pouvait observer…

A noter que les marchés de travaux (travaux neufs et renouvellement) concentrent 43 % de la commande publique locale, avec une forte prédominance des marchés de renouvellement. Les communes sont à l’origine de quasiment la moitié (49 %)de la commande publique locale totale, un taux qui monte à 60 % pour l’ensemble du bloc communal en y intégrant les marchés passés par les EPCI.

Baisse continue pour le logement et l’habitat

Enfin, quel que soit le commanditaire – Etat, collectivité ou opérateur public -, a quasi-totalité des politiques publiques connaissent une reprise en 2017. Les chiffres révèlent que l’environnement, le scolaire, le bâtiment, la voirie, le numérique, ou la santé, participent à la reprise de la commande publique et concentrent 96% de la reprise, à l’inverse du logement et de l’habitat qui observent une baisse en 2017. 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous