publicité

 

Réagir
ENTRETIEN 15/01/2018

« Responsabilisons les élus en leur donnant un pouvoir total sur leur fiscalité locale »

par Aurélien Hélias, Hugo Soutra
gaspard_koenig

A la tête d’un think-tank résolument libéral, Génération Libre, le philosophe Gaspard Koenig livre un regard critique sur les relations entre Etat et collectivités, et plus généralement la décentralisation à la française. Il ne propose ni plus ni moins que de libéraliser la fiscalité communale… en échange de la suppression des dotations. Pour mieux responsabiliser les élus locaux et faire progresser la démocratie, assure-t-il.

Alors que le gouvernement va supprimer la taxe d’habitation, vous préconisez l’autonomie fiscale des collectivités. Pourquoi ce contre-pied ?

Pour le gouvernement, cette réforme se justifie par une question de pouvoir d’achat. Mais il faut désormais voir au-delà, vers la réforme de la fiscalité locale annoncée par le gouvernement, aujourd’hui bien trop complexe. La facilité pour l’Etat consisterait à augmenter d’un point la CSG pour compenser la perte de recettes, de tout centraliser à Paris puis de redistribuer de manière très jacobine aux collectivités. Nous ne voulons pas de ça et nous prenons au mot le président de la République qui appelle à un « pacte girondin », lequel ne doit pas être qu’une formule convenue. La décentralisation ne s’est jamais pleinement réalisée, elle a confié peu à peu aux collectivités les compétences sans les financements qui vont avec. Il faut responsabiliser les collectivités en leur donnant un po ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous