La délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation tient son président

publicité

 

Réagir
Assemblée nationale 22/12/2017

La délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation tient son président

par Aurélien Hélias
Jean-René Cazeneuve, député LREM du Gers © @jrcazeneuve

C'est le député La République en marche Jean-René Cazeneuve qui a été élu le 20 décembre à la tête de la nouvelle délégation aux collectivités et à la décentralisation. L'élu du Gers, conseiller municipal à Auch, rapporteur du budget sur la mission Relations avec les collectivités, devra favoriser les contacts entre le Palais-Bourbon, les élus locaux et leurs associations.

C’est donc (sans surprise) un député La République en marche qui prend la tête de la toute nouvelle délégation de l’Assemblée nationale aux collectivités territoriales et à la décentralisation créée en décembre sur le modèle existante au Sénat. Néo-député de juin 2017, l’élu d’Auch, depuis 2014 conseiller municipal et conseiller communautaire du Grand Auch, qu’il vice-présidait jusqu’à son élection à l’Assemblée nationale, a un parcours principalement marqué par sa carrière dans le privé, dans différentes entreprises spécialisées dans les télécommunications et l’informatique.

A son arrivée au Palais-Bourbon à 59 ans, un temps intéressé par un siège à la commission de l’aménagement du territoire, il rejoint finalement celle des finances. Et ne tarde pas à se pencher sur le sort des collectivités en devenant l’un des deux rapporteurs spéciaux du Budget 2018 sur la mission « Relation avec les collectivités territoriales ».

Dans les pas – et les réformes – de l’exécutif

Depuis sa prise de fonction en juillet, ce passionné de rugby n’a pas hésité à se jeter dans la mêlée, défendant bec et ongles les positions de l’exécutif sur la réforme de la taxe d’habitation, qui se heurterait selon lui à un simple problème de « pédagogie », et sur les dotations. Ce qui l’a amené à contredire sur twitter le premier vice-président de l’AMF André Laignel en plein Congrès des maires :


Et ce alors que la création de la délégation est notamment le fruit du lobbying de l’AMF auprès de l’Assemblée nationale et de son président François de Rugy. 

Une délégation très rurale

Un temps pressenti pour diriger la délégation- il était d’ailleurs candidat -, le député de Corrèze Christophe Jerretie, lui aussi LREM, devient vice-président, aux cotés :

Une forte coloration rurale donc pour ce quintet dirigeant de la délégation qui comprend trente-six membres en tout. Le début des travaux est annoncé pour le 24 janvier

Réagissez à cet article

  1. question. je voudrais savoir s’il y a un responsable à la délégation aux collectivités locales qui s’occupe de la coopération internationale pour que nous puissions initier un jumelage avec des communes de France ce grand pays que nous aimons pour sa LANGUE qui nous conduit au developpement et au progres

  2. Ce député n’est pas choqué de voir que seul 20% seront soumis à cette taxe. Les classes moyennes sont vraiment les vaches à lait. Pourquoi avoir supprimé l’ISF car les entrepreneurs de PME et de moyenne entreprises actionnaires n’ont jamais été soumis à l’ISF sur leurs actions, ne parlons pas des oeuvres d’art. Au fait ce président qui prône le tout eeeentreprise

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous