publicité

 

Réagir
Aménagement numérique du territoire 14/12/2017

Couverture intégrale du pays en 4G et « chèques » numériques au cœur du plan gouvernemental

par La rédaction
Philippe_numérique © @EPhilippePM

A Cahors, en prélude à la Conférence nationale des territoires, le Premier ministre a détaillé les nouveaux engagements de l’Etat pour développer le très haut débit et l’accès de tous les territoires à la téléphonique mobile 4G. Une nouvelle enveloppe de 100 millions est annoncée en 2019 pour aider les foyers isolés à se raccorder au très haut débit.

« On sait tous que dans certains endroits, en général à la campagne mais pas seulement, mieux vaut se tenir près de la bonne fenêtre ou sur la bonne terrasse pour avoir la chance de voir apparaître une petite barre sur l’écran de son smartphone. » C’est avec une illustration qui parlera à tout le monde que le Premier ministre a dévoilé à Cahors le plan numérique du Gouvernement.

Sur la téléphonie mobile, tout d’abord : « Nous généraliserons la 4G. L’objectif, c’est d’apporter la 4G dans les 10 000 communes qui ne l’ont pas, qui regroupent plus d’un million de Français et 10% du territoire ». L’exécutif souhaite également « définir de nouvelles obligations de couverture mobile pour les opérateurs : les zones d’habitation, les principaux axes de transport, les zones touristiques ou qui regroupent d’importantes activités économiques ».

Très haut débit : des engagements opposables pour les opérateurs

Quant aux connexions internet des foyers et des entreprises au très haut débit, l’exécutif veut davantage miser sur un « mix » de technologies : « On doit assurer la qualité de la connexion dans chaque maison de chaque hameau de France. Pour y parvenir, on utilisera un mix de plusieurs technologies : la fibre, la montée en débit, l’utilisation du réseau mobile, la boucle locale radio, le satellite », a préconisé Edouard Philippe. Et de rappeler les objectifs du Gouvernement : « couvrir toute la population en haut débit d’ici 2020 (8 Mbps) et en très haut débit (30 Mbps) d’ici 2022 ».

Pour s’assurer que les engagements seront tenus, l’exécutif veut contrôler l’avancement des engagements des opérateurs privés : « Dans les zones dans lesquelles des opérateurs privés souhaitent déployer la fibre optique, nous avons donné une échéance : 100% de la zone couverte d’ici 2020. Et nous rendons ces engagements opposables : si les opérateurs ne les respectent pas, ils seront sanctionnés ».

« Chèques numériques » pour aider les foyers à s’équiper

Autre initiative : celle d’un calendrier clair de connexion pour chaque ménage : « Chaque Français saura quand la fibre ou une autre technologie arrivera près de chez lui et comment il pourra s’y raccorder. Ce sera le rôle d’un futur observatoire indépendant, lancé dans les prochaines semaines. », a-t-il a annoncé depuis le siège du département du Lot.

Pour soutenir ces engagements, Edouard Philippe annonce une nouvelle enveloppe de 100 millions d’euros dès 2019 pour financer des « chèques » numériques. « Pour les zones les plus isolées (1,5 et 2 millions de foyers), les ménages qui en auront besoin pourront recevoir un chèque (150 euros maximum) leur permettant de financer l’achat d’une parabole, d’une antenne ou d’une box », a-t-il détaillé.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous