publicité

 

Réagir
3 QUESTIONS 10/04/2018

Une commune nouvelle très étendue pour mieux « développer l’attractivité touristique »

par Hugo Soutra
nuage-mots_communes-nouvelles1v2 © MF

Avec 408 km2, la commune nouvelle de Val-Cenis dans la Haute-Maurienne en Savoie est devenue la deuxième plus étendue du territoire après avoir fusionné cinq communes au 1er janvier 2017 : Bramans, Lanslebourg, Lanslevillard, Sollières-Sardières et Termignon. Une petite révolution pour ces communes dont aucune ne dépassait hier 1 000 habitants. Le tout dans un intérêt certes financier, s'agissant des dotations, mais également pour doper l'attractivité touristique du territoire et faciliter la lourde gestion des équipements, comme le décrypte Jacques Arnoux, maire de Val-Cenis.

Quel était l’objectif poursuivi par la fusion de cinq communes dans Val-Cenis ?

Ce n’était pas tant un choix financier que politique et technique. Entre notre société d’économie mixte gérant notre station de ski commune et l’ex-communauté de communes Haute Maurienne Vanoise, la plupart de nos cinq villages - dont les habitations commençaient à se toucher, du fait de l’explosion des constructions touristiques - avaient l’habitude de travailler ensemble. Avec près de 2 300 habitants, la commune nouvelle nous permet de peser davantage dans la nouvelle intercommunalité, plus grande. Mais notre moteur premier, c’était la mutualisation ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous