publicité

 

Réagir
Travailler avec... 21/11/2017

Comment les associations départementales des maires soutiennent les élus

par Sophie Helouard
Buste de Marianne © Flickr-CC-F.Bisson

L'Association des maires de France est la seule association d'élus à disposer d'un réseau structuré d'associations départementales. On en compte aujourd'hui 102, chacune ayant sa propre existence statutaire. L'AMF s'appuie sur elles pour diffuser l'information et faire remonter les problèmes rencontrés ou les revendications.

Cet article fait partie du dossier:

Congrès des maires 2017 : tous les enjeux, tous les débats de la centième édition

voir le sommaire
Indépendante, chaque association départementale de maire est libre d’adopter les statuts qu’elle souhaite et de s’organiser comme elle le désire. Les « ADM » n’offrent ni le même visage ni les mêmes services selon les départements. « Cela dépend beaucoup des moyens dont elles disposent, explique Pierre Brajou, président de l’Association des directeurs des associations départementales de maires (Andam). Comme la cotisation de chaque commune est basée sur le nombre d’habitants, plus le département est peuplé, plus les ressources sont importantes et plus on peut déployer de services. » Une petite commune paie en moyenne 70 euros par an. Une cotisation qui englobe à la fois la part départementale et la part nationale pour l’AMF. Cette adhésion est volontaire : toutes les communes ne sont pas obligées de rejoindre l’association.

1. Quels services offrent-elles ?

Les ADM ont plusieurs missions : elles informent et forment les élus ; représ ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous