publicité

 

Réagir
Participation électorale 13/11/2017

L’élection présidentielle reste la préférée des électeurs !

par Emilie Denètre
Election, vote © CC0 Public Domain

L’Insee vient de publier une enquête sur la participation électorale lors des élections présidentielle et législatives de 2017. Il en ressort que ces scrutins ont dans l’ensemble plutôt bien mobilisé les inscrits, même si les Français se sont moins déplacés pour les législatives. Quant aux abstentionnistes « systématiques », ils sont plutôt jeunes ou à l’inverse âgés.

Sur les 44 millions de Français inscrits sur les listes électorales en 2017, 86% d’entre eux (près de 9 Français sur 10) se sont rendus aux urnes pour voter à au moins l’un des quatre tours de scrutin des élections présidentielle et législatives.

Parmi ces derniers : 35 % ont voté à tous les tours et 51% seulement « par intermittence ».

Un intérêt sélectif, surtout chez les jeunes et les immigrés

Pour l’Insee, cette « très forte participation » en 2017 prouve «un intérêt marqué de la part des Français pour la vie politique », mais l’institut de la statistique note également que cet intérêt demeure « sélectif ».

En effet, dans le détail ces 86% de votants à au moins un tour de scrutin sont majoritairement constitués de « votants par intermittence » (51%) qui ont sélectionné leur tour de vote. « Quatre votants intermittents sur dix ont participé uniquement aux deux tours de la présidentielle, et deux sur dix ont voté aux deux tours de la présidentielle et au premier tour des législatives » peut-on lire dans l’enquête de l’Insee. Parmi les votants privilégiant systématiquement la présidentielle, on retrouve plus souvent des jeunes (18-34 ans) et des immigrés, note l’Insee.

D’une manière assez attendue, ces données prouvent que l’élection présidentielle demeure un scrutin très mobilisateur en France, loin devant les législatives : « 85 % des inscrits ont voté au moins une fois à la présidentielle contre 58 % aux législatives ».

Des abstentionnistes systématiques surtout jeunes et âgés

Quant aux abstentionnistes systématiques, l’Insee remarque plusieurs éléments. Le premier concerne leur âge. On les retrouve aux deux bouts de la chaine : chez les 18-24 ans (20%)  et chez les 25-29 ans (24%), mais aussi chez les personnes âgées à partir de 80 ans. « Au-delà de 80 ans, trois inscrits sur dix ne votent à aucun des tours des élections. Les problèmes de santé et de dépendance pèsent sans doute sur l’exercice du droit de vote. » détaille l’institut.

Ensuite, l’Insee note que ces abstentionnistes permanents appartiennent le plus souvent aux catégories sociales les plus défavorisées : « [ils sont] le souvent sans diplôme, ont un niveau de vie plus faible, sont plus souvent ouvriers ou inactifs sans être à la retraite. »

Une faible participation systématique outre-mer

Enfin, cette abstention systématique est très marquée dans les DOM-TOM, où 35 % des inscrits résidant en Martinique et 32 % de ceux vivant en Guadeloupe se sont abstenus à tous les tours. « Une partie de ces comportements s’explique par les caractéristiques des habitants des DOM : ils sont notamment plus jeunes, plus souvent parents de famille monoparentale et leur niveau de vie est plus faible en moyenne qu’en métro- pole. Mais ces caractéristiques ne suffisent pas à expliquer la faible participation électorale dans les DOM, qui demeure toutes choses égales par ailleurs » conclut l’Insee. 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous