publicité

 

Réagir
Le maire employeur 15/11/2017

« Prévenir, professionnaliser, anticiper : les clés de la politique RH vers les agents handicapés »

par Maud Parnaudeau
Handicap, accessibilité © Flickr-CC-MyDoorSign.com

Comme les entreprises privées, les collectivités d’au moins vingt agents sont tenues d’employer 6 % de travailleurs handicapés. Depuis janvier 2006, le non-respect de cette obligation entraîne le versement d’une contribution annuelle au Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). Comment atteindre ce taux ? Et, au-delà de l’objectif comptable, quelle politique RH conduire en faveur de l’emploi des agents handicapés ? Eléments de réponse avec Bernard Tible, adjoint chargé des RH à Aurillac.

Aurillac emploie plus de 6 % de personnes handicapées depuis deux ans. Comment avez-vous atteint ce taux ?

Bernard Tible : D’abord avec de la volonté ! Et du temps. Mais tout s’est accéléré en 2014 quand nous avons transformé notre service du personnel en une direction des ressources humaines. Nous avons recruté une psychologue, un agent chargé de la sécurité au travail et un travailleur social. Et nous avons communiqué sur les nouvelles aides dont les agents pouvaient bénéficier en cas de difficultés, en particulier s’ils étaient en situation de handicap. Nous avons créé une cellule de maintien dans l’emploi qui se réunit tous les deux mois. La direction des RH, la médecine professionnelle, le Centre interinstitutionnel de bilan de compétences (CIBC) et le Service d’appui au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés (Sameth) y participent.

Quels dispositifs d’intégration avez-vous mis en place ?

Nous av ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous