publicité

 

Réagir
Décentralisation 11/09/2017

Davantage de libertés pour les communes nouvelles, vraiment ?

par Aurélien Hélias
nuage-mots_communes-nouvelles1v2 © MF

L’exécutif veut favoriser les libres regroupements locaux, communes nouvelles en tête. Mais avec quelles incitations pour les démultiplier ? Les marges de manœuvre du Gouvernement sont étroites car la "carotte financière" devrait disparaître...

Rarement les communes nouvelles n’auront si intensément habité les discours de l’exécutif. Tout a débuté le 4 juillet avec le discours de politique générale du Premier ministre : « Nous voulons donner aux libertés locales toutes leurs forces. La liberté de s’organiser, d’abord, en développant les communes nouvelles », prône Edouard Philippe. L’ex-maire du Havre remet cela deux semaines plus tard lors de la Conférence nationale des territoires : il repousse tout projet « d’imposer ou de modifier une architecture globale des collectivités » et loue la liberté laissée aux territoires « d’adapter leurs structures aux réalités locales par des fusions de communes ou de départements ». Cerise sur le gâteau : l’intervention l’après-midi du président de la République, assurant que l’Etat « accompagnerait » les regroupements « conformes à l’intérêt général », « communes nouvelles ou rapprochement de certains départements ».

Fusions de riches ?

S’agissant d’un modèle qui fait déjà la part belle ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous