publicité

 

Réagir
Politique de la ville 25/07/2017

Valérie Létard : « Faute de moyens suffisants, le risque de quartiers de relégation dans cinq ans »

par Emilie Denètre
Valérie Létard, sénatrice UC-UDI du Nord © facebook.com/Valérie-Létard

Deux sénatrices, Valérie Létard (Nord, Union Centriste) et Annie Guillemot (Rhône, PS) ont rendu mi-juillet leur rapport d’évaluation sur la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, dite « loi Lamy » de 2014. Si elles constatent une dynamique bien enclenchée dans les territoires, elles craignent en revanche que les moyens alloués par l’Etat, jugés insuffisants, ne « cassent » ce mouvement positif. Explications avec la sénatrice du Nord et vice-présidente du conseil régional des Hauts-de-France.

Valérie Létard et Annie Guillemot ont remis leur rapport d’information « Politique de la ville : une réforme bien engagée mais fragilisée par un manque de moyens » à la Commission des affaires économiques le 19 juillet dernier. Leurs 27 recommandations ont été adoptées. Valérie Létard a répondu aux questions du Courrier.Courrierdesmaires.fr : Comment avez-vous travaillé avec votre collègue sénatrice ?Valérie Létard : Nous avons été missionnées par la Commission des affaires économiques, dans le cadre du contrôle de l’application des lois. Dès le mois de mars, nous avons auditionné différents acteurs de cette politique publique : les représentants des associations d’élus, le directeur de l’Anru, l’USH, etc. Puis nous nous sommes rendues sur le terrain, dans des quartiers Anru ancienne génération, nouvelle génération, et dans des quartiers en « veille » c’est-à-dire qui ont été sortis du dispositif actuel, afin de voir comment les choses se passent. Nous sommes allées à Lyon, Marseille, Lille, mais aussi dans la couronne francilienne et avons rencontré des conseilleurs citoyens, des directeurs de la politique de la ville, des équipes de rénovation urbaine et les préfets. Avec plusieurs questions à leur poser : la nouvelle géographie prioritaire est-elle pertinente ? Comment sont pris en charge les quartiers sortants ? Les crédits politiques de la ville sont-ils suffisants ? Comment se mettent en place les contrats de ville ? Comment se sont déployés les conseils citoyens ? Un travail d’évaluation qui nous a pris plusieurs mois.Parmi vos conclusions, vous saluez la simplification du zonage opérée dans la loi Lamy…V.L. : Oui, tous les acteurs que ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous