publicité

 

Réagir
Emploi - Insertion 21/07/2017

« L’apprentissage, beaucoup d’élus en parlent, mais sans le mettre en pratique… »

par Maud Parnaudeau
François Garay, maire des Mureaux © Les Mureaux

Sept apprentis sur dix trouvent un emploi pérenne à la fin de leur formation selon les chiffres 2014 du ministère de l’Emploi. L’apprentissage est donc bien l’un des meilleurs moyens d’aider les jeunes à s’insérer professionnellement. Il reste malgré tout peu développé dans les collectivités. Convaincu de son bénéfice à long terme pour l’emploi sur son territoire et dans sa collectivité, le maire des Mureaux, François Garay, en a fait une priorité.

Avec une trentaine d’apprentis employés en permanence, pour 700 agents, la ville des Mureaux fait figure d’exception dans le monde territorial. Pourquoi ce choix ?

La moitié de notre population a moins de 30 ans. Notre collectivité se doit de montrer l’exemple pour mettre en activité les 16-25 ans. Avec l’apprentissage, nous favorisons leur insertion professionnelle tout en leur faisant connaître les institutions et le monde des collectivités. Néanmoins, ce n’est pas parce qu’ils font un apprentissage chez nous que nous les embaucherons !

Pour quels genres de poste ou de mission avez-vous recours à l’apprentissage ?

On cantonne souvent l’apprentissage aux crèches. Aux Mureaux, nos apprentis peuvent se former aux métiers administratifs, du numérique et des systèmes d’information, de l’urbanisme, des espaces verts, de la propreté. Ou encore se préparer à devenir serrurier, plombier, peintre, électricien, maçon, policier municipal. Personnellement, je veux qu’il y ait toujours dans mon ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous