publicité

 

Réagir
Gouvernement Philippe 17/05/2017

Transports : Elisabeth Borne devra inventer la mobilité de demain

par Hugo Soutra
Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports © gouvernement.fr

En passant de la RATP au ministère des Transports, Elisabeth Borne prend une nouvelle dimension. Cette haute fonctionnaire spécialiste des Transports devra gérer plusieurs dossiers, de l’ouverture du ferroviaire à la concurrence à la pérennisation de notre modèle de mobilité intérieure en lien avec les opérateurs privés et les collectivités locales.

Présidente de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) jusqu’à son entrée au gouvernement ce 17 mai, en tant que ministre déléguée aux Transports auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, 56 ans, apparaît comme l’une des nouvelles figures « de la société civile » promises par Emmanuel Macron. Sa connaissance du sérail, acquise en sa qualité de haute fonctionnaire et réalisée essentiellement dans les couloirs de l’Etat, mais aussi de la mairie de Paris, n’en reste pas moins un atout non négligeable pour celui qui souhaite conjuguer renouvellement de la vie politique et efficacité.

Tout au long de sa carrière, Elisabeth Borne n’a cessé de faire des allers-retours entre administration centrale, cabinets ministériels, administration déconcentrée, collectivités locales, entreprises publiques et secteur privé. Du ministère de l’Equipement à la direction à l’urbanisme de la mairie de Paris en passant par le cabinet de Lionel Jospin où elle travaillait déjà sur les dossiers estampillés « Transports » ou celui de Ségolène Royal qu’elle dirigea, la préfecture de Poitou-Charentes, Eiffage ou encore la SNCF, cette diplômée de Polytechnique et de l’Ecole nationale des ponts et chaussées a engrangé une expérience qui lui sera précieuse pour faire face aux dossiers qu’elle devra traiter.

Ouverture à la concurrence et mobilité durable

Conformément aux engagements de la France devant l’Union européenne, il reviendra à Elisabeth Borne de soigner l’ouverture à la concurrence de la SNCF, sur les lignes à grande vitesse dans un premier temps (2020) puis sur les lignes TER et Intercités (2023). Charge aussi à elle de suivre le délicat projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont les travaux devraient être prochainement lancés, sauf retournement de situation lié à la nomination de Nicolas Hulot.

Au-delà de ces dossiers « médiatiques », Elisabeth Borne pourrait néanmoins s’illustrer sur un autre sujet en dehors des radars journalistiques, mais non moins stratégique : l’organisation d’une offre de mobilité durable et pérenne pour demain, avec le renforcement des services de transports collectifs. Trente ans après la loi d’orientation des transports intérieurs (Loti), il y a fort à parier que le nouveau gouvernement poursuive le travail entamé par Alain Vidalies à la fin du dernier quinquennat en faveur d’une loi d’orientation de la mobilité intérieure (Lomi).

Trouver de nouvelles ressources

Outre l’aggravation de la crise écologique, la répartition géographique de la population, l’accroissement de l’étalement urbain ou l’évolution des besoins de mobilité, le secteur des Transports a connu de profonds bouleversements nécessitant de réviser les politiques publiques nationales comme régionales ou locales en la matière. Associations d’usagers et délégataires de services publics fourmillent d’idées concernant l’augmentation des ressources de l’AFITF ou encore le remplacement du parc de véhicules par des bus à faibles émissions.

Réagissez à cet article

  1. Cette loi sur la mobilité prévoit-elle que les régions puissent, le même jour par courrier, dire leur droit, à chaque salarié ou fonctionnaire ciblé, de savoir combien de voitures servent aux déplacements domicile-travail, entre l’îlot du territoire où il habite et celui où il travaille ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous