publicité

 

Réagir
Elections législatives 2017 16/05/2017

La République en marche dévoile 83 nouvelles investitures pour les législatures

par Aurélien Hélias
pupitre En marche! © A. Hélias

Le parti de la majorité présidentielle a publié lundi 15 mai au soir une liste actualisée de 511 noms de candidats investis pour les législatives des 11 et 18 juin. De nouveaux candidats issus pour moitié du Modem, après négociation avec le parti de François Bayrou.

Cet article fait partie du dossier:

Législatives 2017 : deux tours de scrutin et de multiples inconnues

voir le sommaire

La nouvelle liste des investitures de La République en marche (LREM) ne comprend pas encore 577 noms, le nombre de sièges à l’Assemblée nationale, mais 511. Cinq  jours auparavant le secrétaire général du mouvement avait dévoilé 428 noms, le parti présidentiel se réservant le droit d’investir ultérieurement des noms de ralliés Les Républicains, Modem, ou même PS ; de quelques indépendants ; voire de décider d’une absence « bienveillante » d’un candidat dans telle ou telle circonscription comme le mouvement en a décidé pour la circonscription de l’ex-Premier ministre Manuel Valls en Essonne.

Une moitié des nouveaux noms issus du Modem

La liste diffusée lundi 15 mai ajoute ainsi 83 noms, pour plus de 50 % issus du Modem. Le président du Mouvement démocrate, parti associé à la majorité présidentielle au point qu’il sera le seul autorisé par La République en Marche à concourir sous ses propres couleurs et bénéficiera ainsi des subsides de l’Etat pour chaque voix récoltée lors des scrutin des 11 et 18 juin, avait en effet exprimé son courroux cinq jours auparavant en découvrant la première liste. Celle-ci ne comportait qu’une trentaine de candidats issus du Modem, alors que le parti centriste en espérait près de 120 en tout.

Près d’une moitié de cette nouvelle liste de 83 noms seraient issus du Modem. Parmi eux, on retrouve de nombreux élus locaux ou responsables territoriaux du parti centriste :

  • Marielle de Sarnez, vice-présidente du parti et députée européenne, dans la 11e circonscription de Paris,
  • Bruno Milienne, conseiller régional d’Ile-de-France (9e circonscription des Yvelines),
  • Marc Fesneau, maire de Marchenoir (1ère circonscription du Loir-et-Cher),
  • Sylvain Waserman, maire de Quatzenheim, conseiller régional du Grand Est (2e circonscription du Bas-Rhin),
  • Sarah ElHairy, présidente du Modem de Loire-Atlantique (5e circonscription).

Encore une soixantaine d’investitures connues d’ici 48 heures

La nouvelle liste, dans sa totalité, reste paritaire : 255 candidats contre 256 candidats.

Reste désormais une soixantaine de circonscriptions, 65 (1) a, pour lesquelles La République en marche se donne encore « jusqu’au milieu de semaine » pour investir un candidat. Mais il faut désormais aller vite : les inscriptions en préfecture, ouvertes depuis le 14 mai, seront closes au 19 mai. 

Note 01:

Il reste 66 circonscriptions sans candidat la République en marche mais LREM n'en présentera pas face à Manuel Valls - Retourner au texte

Sommaire du dossier

6 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous