publicité

 

Réagir
RÉPONSE MINISTÉRIELLE 09/06/2017

Comment régler l’insuffisante capacité d’accueil des camping-cars ?

par Aurélien Hélias
Camping-cars sur la commune de Biscarrosse (Landes) © Flickr-CC-X.Buaillon

En concertant. Le ministère du Commerce préconise la création, après discussions, de nouvelles aires aménagées, en réponse au député Marc Le Fur, qui souhaite une solution juridique respectueuse des intérêts de toutes les parties concernées,.

353 000 véhicules en circulation, 20 000 neufs et 50 000 d’occasion vendus chaque année… la vitalité du marché des camping-cars en France n’est plus à démontrer. Tout comme les nombreux litiges que suscite le régime juridique de leur stationnement. « Dans certaines communes, celui-ci est de plus en plus réglementé, voire interdit. Ces arrêtés de restriction font l’objet de nombreux recours devant les tribunaux administratifs, qui, dans la majorité des cas, les annulent, les jugeant trop restrictifs », constate le député (LR) des Côtes-d’Armor, Marc Le Fur. Qui interpelle l’exécutif sur la nécessité d’une solution juridique « respectueuse des intérêts des communes et de la liberté des camping-caristes ».

Etats des lieux. En réponse, le ministère du Commerce fait le point sur l’existant : outre sur la voie publique (stationnement souvent réglementé en zone touristique), l’accueil peut se faire « soit dans le cadre des terrains de camping, soit sur des aires de services et de stationnement complémentaires à l’offre des campings ». S’y ajoutent 3 400 aires de stationnement et de services, privées ou municipales.
Reste que « malgré toutes ces initiatives, des difficultés liées au stationnement des camping-cars [...] perdurent », consent le ministère. Et de lister les préalables à l’ouverture de nouveaux terrains aménagés pour accueillir ces véhicules : « Etablir un bilan préalable des aires d’accueil existantes et une analyse du niveau de services », étant entendu que ces aires « devront avoir un rapport qualité-prix intéressant pour que les utilisateurs y aient recours plutôt qu’au stationnement sur la voie publique ». Se pose aussi la question de l’exercice du pouvoir de police des maires en lien avec la création de ces aires d’accueil. D’où la concertation engagée par la direction générale des entreprises avec les professionnels concernés et les associations des communes touristiques pour examiner « les pistes d’action envisageables », l’exécutif souhaitant favoriser « des démarches volontaires dans le sens d’un intérêt touristique bien compris ». Affaire à suivre…

Réagissez à cet article

  1. Oui à la création d’aire de stationnement pour les camping cars dans les communes, ce qui ne nécessite pas systématiquement une aire de vidange au même endroit.
    NON au développement de cette société CAMPING CAR PARKS qui vit sur le dos des campings caristes et des collectivités auxquelles ils ne reversent que le tiers des recettes sans rien faire….

  2. faire respecter(en France)la directive 2007/46/CE OK certains caristes ne respectes pas la loi et sortes les chaises table etc etc surtout les anglais les allemands les hollandais car dans leur pays cette pratique est courante et non verbaliser les gens du voyage ont plus de chance que nous le gouvernement donne 70/cent du prix pour aménager les airs de stationnemet

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous