publicité

 

Réagir
Le bulletin municipal (4/6) 24/03/2017

Le droit d’expression réservé à l’opposition

par Auteur associé

L’article L.2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales prévoit l’obligation de réserver un espace à l’opposition dans le bulletin municipal édité par les communes de 3 500 habitants et plus. Si ce droit n’exclut pas la censure par le maire, celle-ci est très encadrée.

  Par Philippe Bluteau, avocat au Barreau de Paris

1 - Des principes garantis par la jurisprudence

Quinze ans d’application. Depuis la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, lorsqu’une commune de 3 500 habitants et plus diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est réservé à l’expression des conseillers « n’appartenant pas à la majorité municipale » (art. L.2121-27‑1 du CGCT). Les modalités d’application de ce droit sont obligatoirement fixées par le règlement intérieur. Règlement intérieur. Néanmoins, afin de garantir l’effectivité de ce droit, il a été jugé que l’absence de règlement intérieur ou de point relatif aux tribunes libres dans ledit règlement ne constituerait pas un obstacle à l’expression des élus d’oppo ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous