publicité

 

Réagir
Edito 21/02/2017

Le dilemme du candidat

par Aurélien Hélias
Election, vote © CC0 Public Domain

A deux mois du premier tour de la présidentielle, la dichotomie entre les candidats au programme largement documenté et chiffré et ceux qui préfèrent esquisser quelques grandes priorités est toujours de mise. Pour combien de temps encore?

Cet article fait partie du dossier:

Présidentielle 2017 : tous les enjeux "locaux" du scrutin

voir le sommaire
Qu’attend-on d’un candidat à la présidentielle ? Un programme ou une vision ? Une planification de son quinquennat ou un chemin à suivre ? Un large corpus de mesures ou quelques priorités clairement énoncées ? A moins de trois mois du premier tour, le tableau des forces en présence est toujours aussi « équilibré ». D’un côté, les tenants de l’inventaire à la Prévert, chiffrant tout, quelle que soit la mesure, pourcentages, objectifs et références statistiques à l’appui. De l’autre, on privilégie quelques grandes orientations et lignes directrices, à même de mieux « imprimer » dans l’électorat. Deux poids deux mesures. Dans les deux cas, les critiques sont tout aussi partagées. Les champions de l’e ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous