publicité

 

Réagir
ENTRETIEN AVEC ALAIN FAURE 14/03/2017

« Les émotions politiques forment un continent noir qu’il faut explorer »

par Aurélien Hélias
alain faure

Qu’est-ce qui fait « courir » le candidat puis l’élu local ? Au-delà du goût du pouvoir, ce sont les premières émotions politiques, vécues dans l’enfance. Alain Faure, chercheur au CNRS, et membre du laboratoire Pacte de Grenoble, les a sondées chez plus de 250 élus locaux passés « sur le divan ». Une radiographie très humaine, à rebours de la froide science politique…

Qu’est-ce qui vous a amené à étudier le « surmoi » des élus locaux ?

Une insatisfaction et un malaise ! On ne compte plus les travaux qui reviennent sur ce que l’on sait déjà - l’élu en tant que notable, ses ressources, ses réseaux… - dans une perspective très française, focalisée sur le pouvoir. Mais rien sur les émotions en jeu. La science politique, très attachée à l’étude des institutions et modes d’élection, a toujours ignoré la psychologie. Et pourtant, les émotions ressortent de ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous