publicité

 

Réagir
POLITIQUES JEUNESSE 20/01/2017

Assécher la soif locale du « binge drinking »

par Nathalie Da Cruz
Une soirée sans alcool à Besançon © E. Chatelain / ville Besançon

En alliant prévention, soirées alternatives et interdiction de la vente d’alcool à emporter, les collectivités veulent endiguer le « binge drinking », ces parties de beuverie effrénée qui touchent certains jeunes.

  Depuis plusieurs années, de plus en plus de jeunes s’adonnent à une alcoolisation intense et rapide sur le modèle britannique. Or, cette consommation excessive d’alcools forts sur une courte durée représente un danger pour eux-mêmes et pour autrui. Conflits, désordres sur la voie publique, comas éthyliques, jusqu’aux accidents mortels sont à déplorer. A Bordeaux, une série de noyades de jeunes dans la Garonne, en 2011, a poussé la mairie à agir en mettant en place le programme « Festiv’attitude ».

Charte de la vie nocturne

Quelle réplique apporter ? Dès 2005, Rennes a ouvert le bal avec ses « Nuits des 4 Jeudis », des soirées sans alcool proposées le jeudi, qui est le grand soir des festivités étudiantes. Besançon a repris le concept en 2014. Ces soirées sont gratuites pour les jeunes, qui s’y voient offrir des boissons soft. Les programmes sont conçus av ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous