publicité

 

Réagir
Sports 16/12/2016

Villes de France et l’APELS, ensemble pour faire décoller l’insertion professionnelle par le sport

par David Picot
BanlieueCiteHLM_AmandaVincentRous-250x165

L’association Villes de France et l’Agence d’Education par le Sport (APELS) font cause commune contre le chômage des jeunes. A travers une convention signée le 13 décembre dernier, les deux organismes souhaitent multiplier les programmes locaux d’insertion par le sport.

« Engagez-vous ! » C’est un véritable appel lancé aux communes par Villes de France et l’Agence d’éducation par le sport (APELS), réunies en colloque 13 décembre dernier, à Paris (XVIIIe). L’enjeu : « agir plus vite et plus fort au plus près des territoires », par la mise en place de politiques d’éducation et d’insertion par sport.

Ces dix dernières années, l’APELS a accompagné une quarantaine de villes dans la mise en place de projets de ce type. Illustration à Calais (Pas-de-Calais, 72 589 hab.) où 1 000 jeunes sont mobilisés dans les quartiers sur des activités sportives organisées sous l’égide municipale. Une cinquantaine suit également un parcours d’insertion avec les acteurs de l’emploi et de la formation.

A Sevran (Seine-Saint-Denis, 49 465 hab.), un programme éducatif est en place au sein du club de football local. Il concerne 800 jeunes. Parmi eux, 50 bénéficient par exemple d’un soutien scolaire avant chaque entraînement.

Identifier, diffuser l’info et travailler en partenariat

Adhérente à Villes de France, Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire, 18 969 hab.), par l’intermédiaire de son édile Marie-Claude Jarrot, a prévu de lancer une expérimentation au printemps 2017. « Nous allons cibler des jeunes très éloignés de l’emploi. En tant qu’élus, nous devons prendre d’autres chemins pour leur trouver des solutions. Celui-ci en fait partie », ambitionne-t-elle.

Présidente de Villes de France et sénatrice-maire de Beauvais (Oise – 55 252 hab.), Caroline Cayeux acquiesce : « Nous avons l’obligation de redonner de l’espoir à notre jeunesse. Nous sommes convaincus de l’importance de la pratique sportive pour construire la personnalité de l’individu ».

Une convention pour trois objectifs

Le partenariat entre les deux associations se fixe ainsi trois objectifs :

  •  identifier des villes qui s’engagent dans des projets d’éducation par le sport, 
  • organiser des rencontres nationales sur l’insertion et l’éducation des jeunes par le sport, 
  • et diffuser les « Plateformes locales d’éducation par le sport » proposées par l’Apels. 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous