publicité

 

Réagir
Congrès 2016 de l'AdCF à Strasbourg 13/10/2016

Estelle Grelier plus que jamais « militante » de l’intercommunalité devant les élus de l’AdCF

par Aurélien Hélias
Estelle Grelier, congrès 2016 de l'AdCF à Strasbourg

La secrétaire d'Etat aux Collectivités a réitéré le 13 octobre sa conviction « intercommunaliste » devant l'Assemblée des communautés de France réunie en congrès à Strasbourg. Et promis aux élus des EPCI des ajustements techniques pour faciliter le passage à la nouvelle carte le 1er janvier prochain. Mais elle remet à plus tard les délicats dossiers du suffrage direct pour les métropoles et de l’harmonisation des différents statuts de communautés.

« Nous souhaitons clairement pour l’avenir une “pause digestive” dans les réformes institutionnelles. Le “paquet législatif” déjà voté, nous donne déjà beaucoup à faire jusqu’en 2020 », a lancé le patron des communautés de France, Charles-Eric Lemaignen, témoignant d’une certaine lassitude des élus.« Nous demandons unanimement la stabilité des objectifs et des textes. Il faut en finir avec le “yo-yo” législatif », a-t-il poursuivi en ouverture de ce congrès strasbourgeois. « Le temps législatif est passé. Les seuls ajustements doivent apporter plus de souplesse, de simplifications et permettre des expérimentations. Oui, l’heure est maintenant à la mise en œuvre pragmatique sur le terrain. »Une requête à laquelle la secrétaire d’Etat aux Collectivités Estelle Grelier ne s’est pas montrée insensible, elle qui d’emblée a rappelé son passé récent de militante « intercommunaliste » en tant notamment que vice-présidente de l’association d’élus pendant ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous