publicité

 

Réagir
Congrès 2016 de l'ADF à Poitiers 10/10/2016

Les départements désunis face aux questions sociales

par Aurélien Hélias
ADF social-responsabilité.jpg-large © @brunobelin

Contrôle des bénéficiaires du RSA, mineurs étrangers isolés, avenir des caisses d‘allocations familiales… Le groupe de gauche n’a pas souhaité voter le 6 octobre à Poitiers la motion de l’Assemblée des départements de France consacrée aux questions sociales. Le signe d’un durcissement des postures politiques à l’approche des échéances électorales de 2017, mais pas uniquement…

Les questions sociales, ligne de fracture au sein de l’Assemblée des départements de France ? C’est du moins ce qui est apparu jeudi 6 octobre au congrès de l’association d’élus à Poitiers.Si la plupart des départements se sont montrés critiques, même à des degrés divers, sur la loi Notre et son application ; si le groupe de gauche s’est résolu in fine à signer une motion, avec la majorité de droite, réclamant, en vain, à l’Etat un fonds d’urgence de 400 millions d’euros et non la moitié comme prévu aujourd’hui, le groupe minoritaire dirigé par André Viola s’est refusé à prendre part au vote sur la motion « sociale ».« De trop grandes différences existent dans nos visions des politiques de solidarité. Nous ne pourrons pas adopter une plateforme commune. Celle qui sera adoptée ici sera donc uniquement celle de la droite et du centre », prévenait-il dès le jeudi matin. Et d’annoncer des propositions propres au groupe de gauche « d’ici à quelques ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous