publicité

 

Réagir
Ressource documentaire 06/06/2016

Réformer le stationnement : une solution pour l’attractivité des centres-villes

par La rédaction
Réforme du stationnement : préparer 2018 © Flickr-CC-JL.Zimmermann

Le nouveau statut juridique du stationnement payant sur voirie entrera en vigueur le 1er janvier 2018. Cette nouvelle gestion du stationnement vise à l'efficacité tant en termes de respect des règles de stationnement que de taux de paiement immédiat. Elle présente, entre autres avantages, celui de renforcer l'attractivité commerciale des centres-villes.

Améliorer la rotation des véhicules sur les places de stationnement par le biais d’une meilleure adaptation des tarifs à la quantité de places disponibles, et d’une surveillance plus efficace : tel est l’un des principaux objectifs de la réforme.

L’économie du cœur de ville bénéficie de cette rotation : les personnes souhaitant rejoindre le centre-ville pour y faire des achats trouvent plus facilement une place, d’autant mieux que la collectivité se sera appliquée :

  • à favoriser les stationnements de courte durée en voirie (pour des petits achats, des formalités administratives,…)
  • et à orienter ceux de longue durée vers les parcs publics.

Fonctions commerciales et résidentielles

Cette rotation permet d’éliminer les voitures ventouses. La modulation de la tarification du stationnement selon le type d’usagers (livreurs, professionnels mobiles, artisans, autocars de tourisme…) influe également de façon positive sur la fréquentation.

A terme, les collectivités redynamisent leur centre-ville et rétablissent l’équilibre des différents quartiers entre fonctions commerciales et résidentielles.

Ce document du Groupement des autorités responsables de transport (Gart) examine au total cinq enjeux liés à cette réforme du stationnement :

1. Optimiser l’offre de stationnement et satisfaire le plus grand nombre ;
2. Fluidifier la circulation en ville et améliorer la qualité de l’air au bénéfice de la santé publique ;
3. Développer les projets de mobilité durable ;
4. Renforcer l’attractivité commerciale des centres-villes ;
5. Lutter contre les comportements inciviques et contre la fraude.

 

Il propose un planning de mise en œuvre de la réforme en cinq étapes, sur les deux ans à venir.

 

A savoir. Le Gart, association des collectivités au service de la mobilité, fondée en 1980, fédère les autorités organisatrices de transport et agit en faveur du développement des transports publics et des modes alternatifs à la voiture individuelle.

Réagissez à cet article

  1. Attention à bien inclure le stationnement des deux roues motorisées dans ce dispositif. Il est question uniquement des modes alternatifs à la voiture individuelle. Vous risquez de transformer les petites rues du centre ville en parking à moto avec leurs nuisances sonores. induitesqu’elles

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous