publicité

 

Réagir
Décision - Nos conseils 03/05/2016

La finance participative s’ouvre aux collectivités

par Auteur associé
Tirelire, Economies, Finances © Flickr-401(K)2013

Le cadre législatif régulant les plateformes de financement participatif s’étoffe et renforce la sécurité des transactions. Les acteurs locaux commencent à découvrir les avantages de ce système, qui met en relation investisseurs et porteurs de projets et fonctionne sous forme de dons, prêts ou obligations.

Un article d'Elisabeth Paul et Etienne Favre, FCL-Gérér la cité, publié dans "le Courrier des maires", n° 0301, du 17 mai 2016
Le financement participatif, crowdfunding en anglais, permet au grand public de financer un projet. Des plateformes internet ont été créées pour organiser la rencontre des citoyens engagés avec les porteurs de projets. Ce mode de financement, encore à ses prémices en France, suscite des questionnements et une certaine effervescence : les fonds recueillis sur les plateformes ont doublé de 2014 à 2015 pour atteindre près de 300 millions d’euros (M€), soit 18 000 projets financés en 2015*. Pour le secteur public local, la finance participative peut constituer une alternative pour le financement de projets culturels, éducatifs, sociaux ou solidaires, allant jusqu’à 2,5 M€. L’ordonnance du 30 mai 2014 vient encadrer ce phénomène et crée un cadre sécurisant pour l’ensemble des parties prenantes.

1. Définir ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous