publicité

 

Réagir
Elections 09/05/2016

Présidentielle les 23 avril et 7 mai, législatives les 11 et 18 juin : le calendrier électoral 2017

par Aurélien Hélias
Vote, élections, urnes 150x150 © Fotolia

Le calendrier électoral de 2017 a été présenté le 4 mai en conseil des ministres. A la clé, les dates pour les deux tours de l’élection présidentielle et celles des 577 élections législatives. Rendez-vous est donné au corps électoral, composé principalement d'élus locaux, le 24 septembre pour renouveler la moitié des sénateurs.

Dans quasiment un an, jour pour jour. On connait désormais les dates du scrutin présidentiel : le dimanche 23 avril 2017 pour le premier tour de l’élection du président de la République, et le 7 mai pour le second tour (1). Organisé la veille d’un jour férié, le second tour pourrait susciter un nombre non négligeable de demandes de procuration de vote par les électeurs.

« La période de ‘parrainage’ débutera le lendemain de la publication du décret convoquant les électeurs, qui interviendra en début d’année 2017′, précise le ministère de l’Intérieur. Pour mémoire, ces règles ont récemment été modifiées par le Parlement et s’appliqueront dès ce scrutin 2017, la loi ayant été récemment validée par le Conseil constitutionnel.

Les législatives cinq semaines après le second tour présidentiel

Le renouvellement des 577 députés se fera les dimanche 11 et 18 juin 2017. Les dernières élections législatives avaient eu lieu les 10 et 17 juin 2012.

Pour les 11 députés des Français établis hors de France, « afin de tenir compte de l’éloignement géographique, le premier tour se déroulera avec une semaine d’avance par rapport à la métropole », ajoute-t-on, place Beauvau (2).

La moitié du Sénat renouvelée le 24 septembre

C’est le dimanche 24 septembre 2017 que seront organisées les élections sénatoriales qui renouvelleront 170 sièges dans la série 1, quasiment la moitié de la Haute assemblée (348 sénateurs). Soit, en métropole, « les départements classés dans l’ordre minéralogique de l’Indre-et-Loire aux Pyrénées-Orientales, ainsi que les départements d’Ile-de-France, et outre-mer, la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie et Saint-Pierre-et-Miquelon. 6 sièges de sénateurs représentant les Français établis hors de France seront également renouvelés », détaille le ministère de l’Intérieur.

Pour cette élection indirecte – les sénateurs sont élus par un collège comprenant les députés, les conseillers régionaux élus dans le département, les conseillers généraux et les délégués des conseils municipaux —, la désignation des délégués des conseils municipaux aura lieu « en juin 2017″, annonce-t-on, place Beauvau. 

Note 01:

En Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et en Polynésie française, les électeurs voteront le samedi pour tenir compte du décalage horaire - Retourner au texte

Note 02:

Comme pour l’élection présidentielle, certains départements et collectivités d’outre-mer voteront le samedi précédant l’élection en métropole, prévient le ministère - Retourner au texte

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous