publicité

FINANCES 24/10/2012

Le Parlement européen pour une politique de cohésion forte et contre la conditionnalité macroéconomique

par Martine Kis

Les députés européens ont adopté une résolution sur le cadre financier pluriannuel lors de la session plénière du 23 octobre 2012.

Cet article fait partie du dossier:

Les collectivités territoriales et l'Europe : la politique régionale

voir le sommaire

 
Dans cette résolution, les parlementaires se prononcent sans ambiguïté en faveur du maintien d’une politique structurelle forte, dotée d’un budget au moins égal à celui de la période de programmation précédente (2007-2013).

Ils approuvent aussi la proposition de la Commission européenne d’affecter 25 % du total des crédits de la politique de cohésion au Fonds social européen (FSE).

Ils  estiment également que la conditionnalité ex ante est légitime, afin de mieux répondre aux objectifs de la stratégie Europe 2020, avec un partenariat renforcé, « grâce à une plus grande participation des collectivités locales et régionales ».

Les députés soulignent l’absence de « lien direct entre les performances de la politique régionale et les performances macroéconomiques des Etats membres. Ils refusent donc que les régions pâtissent d’une mauvaise gouvernance économique des Etats. « Les conditionnalités macroéconomiques ne sont pas acceptables », affirme la résolution.

Approfondir le sujet
Thèmes

Sommaire du dossier

21 articles Lire le 1er article

Comments are closed.

publicité

Abonnez-vous