publicité

 

Réagir
Festivals musicaux 18/04/2016

1 225 communes hôtes d’un festival de musiques actuelles

par La rédaction
Musique en fête à Rouen : les Terrasses du Jeudi 2015 © Flickr-CC-F.Bisson

Pop, rock, jazz, chansons, électro, musiques du monde et traditionnelles… Les festivals de musiques actuelles se portent plutôt bien en France, selon la 3e édition du Barofest, qui mesure annuellement leur impact dans l'ensemble des spectacles musicaux. Malgré les difficultés rencontrées localement pour leur financement, les collectivités restent à la manœuvre pour un tiers des festivals gratuits.

1 225 communes accueillent un festival de musiques actuelles en 2016 en France, selon le Barofest 2016(1).

Si 1887 festivals se déroulent « dans les grands bassins de population comme dans les villages » de l’Hexagone, seuls 16 % sont organisés par des collectivités. Mais cette proportion monte à 33 % pour les festivals gratuits.

L’ensemble des manifestations répertoriées au titre des musiques actuelles a généré 155 millions d’euros de billetterie en 2015, soit 30% de la billetterie des spectacles musicaux.

Les créations restent toujours supérieures aux disparitions

Autres enseignements de ce baromètre : le solde de création de festivals est positif sur les trois dernières années. Sur la période 2013-2015, on décompte 218 disparitions et 350 créations, soit un solde positif de 132 nouveaux festivals. Mouvement similaire sur la seule année 2015 où 92 festivals ont disparu tandis que 109 se créaient.

« Les festivals de musiques amplifiées et électroniques représentent la moitié des créations. Il est à noter que 8 % des festivals disparus n’ont eu qu’une seule édition », observent les auteurs du Barofest.

A noter : les festivals sont organisés à 70 % par des associations, à 16 % par des structures publiques et à 6 % par des sociétés commerciales (9 % non renseignés). Les structures publiques sont plus présentes parmi les festivals gratuits (33%).

Enfin, en 2015, près de 6 % des festivals étaient de nouvelles manifestations.

Note 01:

Le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz (CNV), le Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles (Irma) et la Sacem s'associent pour établir le Barofest, baromètre des festivals de musiques actuelles en France. - Retourner au texte

Thèmes

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous