publicité

Fonction publique territoriale 22/03/2016

En 2014, le bloc local à l’origine de la hausse des effectifs de la fonction publique territoriale

par Aurélien Hélias
Travail, emploi, RH © F. Stijepovic

Si la FPT est celle qui voit ses effectifs le plus progresser des trois fonctions publiques en 2014, elle le doit principalement à la progression du nombre d’agents dans les intercommunalités et, dans une moindre mesure, dans les communes. En cause, selon l'Insee : les contrats aidés et l’embauche de personnels liés à la réforme des rythmes scolaires. Le nombre de contractuels progresse également.

Email Imprimer

Au 31 décembre 2014, 5,6 millions de salariés travaillaient dans la fonction publique en France. « Les effectifs continuent de progresser, mais sur un rythme moindre qu’au cours de 2013 », observe l’Insee dans sa publication « Insee Première » diffusée ce 22 mars.

Premier enseignement d’importance : la fonction publique territoriale (FPT) est celle qui voit ses effectifs le plus progresser par rapport à 2013 : +1,5 % contre +0,9% pour la fonction publique hospitalière (FPH) et alors que les effectifs de la fonction publique d’Etat (FPE) sont stables. « La hausse des effectifs des établissements publics (+ 2,5%) y compensant la baisse de ceux des ministères (- 0,7 %) », détaille en en effet l’Insee.

Contrats aidés et rythmes scolaires gonflent les effectifs intercommunaux

Au sein de la FPT, c’est la hausse soutenue des effectifs des intercommunalités qui porte en grande majorité cette hausse générale : +3,4% d’agents intercommunaux après + 5% en 2013. Dans une moindre mesure, les communes y participent aussi : + 1,5% après +1,8 % en 2013.

A l’inverse, les évolutions dans les autres niveaux de collectivités apparaissent beaucoup plus mesurées : +0,5% dans les départements et +0,8% dans les régions.

Ce dynamisme des effectifs dans le bloc local s’explique par deux facteurs selon l’Insee : « La hausse du nombre de bénéficiaires de contrats aidés » (environ 100 000 bénéficiaires de contrats aidés sont entrés dans la fonction publique en 2014) et « celle des effectifs de la filière de l’animation, suite notamment à la généralisation des nouveaux rythmes scolaires ».

Le nombre de contractuels progresse

L’étude de l’institut de statistiques révèle également d’autres tendances. Et notamment le fait que les fonctionnaires titulaires sont les plus nombreux dans la FPT : 74% des effectifs totaux des agents territoriaux contre 71% dans les fonctions publiques d’Etat et hospitalière. Ce qui n’empêche pas le nombre de contractuels de progresser à nouveau dans la FPT (+0,4%) après la hausse de 2013.

Les contractuels (ou ceux occupant un poste durant moins d’un an en 2014) sont d’ailleurs le plus présents, en proportion, dans la FPT : 5,6% des effectifs de territoriaux contre 3,6% pour la FPH et 3,2% pour la FPE.

De nombreux adjoints techniques sont contractuels

En tout, 257 300 agents ont occupé au moins un poste en 2014 dans l’une des trois fonctions publiques, mais n’étaient présents ni au 31 décembre 2013 ni au 31 décembre 2014. Et étaient constitués à 90% de contractuels.

Des contractuels qui, dans la FPT, occupaient principalement des postes d’adjoints, « soit techniques (40%), soit d’animation (11%) ou encore administratifs (11%). 14% d’entre eux [étaient] également employés dans la filière sportive », détaille l’Insee.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité