publicité

 

Réagir
Démocratie locale 03/03/2016

Paris veut embarquer ses élus et les agents de la Ville dans sa mutation participative

par Marion Esquerré
Une du Guide méthodologique de la participation à la Ville de Paris, février 2016. © Ville de Paris

Equipée de nombreux outils de concertation et de co-construction de ses politiques locales, la Ville de Paris veut faire en sorte que ses élus et ses agents s'emparent de la démarche participative. La mairie vient de publier à cet effet un « Guide méthodologique de la participation à la Ville de Paris ».

Cet article fait partie du dossier:

Les collectivités territoriales et la démocratie participative

voir le sommaire

En 2014, Paris entamait sa démarche de budget participatif, tout comme Metz (118 600 habitants). Depuis, d’autres grandes villes – Grenoble (160 200 hab.), Montreuil (104 100 hab.) ou cette année encore Rennes (211 200 hab.) – leur ont emboîté le pas.

Ces démarches participatives qui visent à confier à la population la décision de l’utilisation d’une partie du budget d’investissement de leur commune ne sont pas nouvelles. Jusque-là souvent cantonnées à des territoires plus petits, elles ont désormais le vent en poupe dans de grandes agglos. Pour autant, elles ne naissent pas ex nihilo et mais s’inscrivent au contraire souvent dans des processus plus longs, entamés en amont pour développer la participation des habitants.

Adapter le dispositif à la démarche de participation choisie

Or, la participation, dès lors qu’existe une volonté honnête d’aller au-delà de l’opération de communication, crée du changement dans les pratiques. Les élus doivent apprendre à accepter l’élaboration de projet en dehors de leurs pouvoirs, de leur vision des choses et des priorités qu’ils ont fixées pour leur commune.

Quant aux services municipaux qui se trouvent à travailler en collaboration avec des habitants, il leur faut faire preuve de pédagogie et répondre à des interrogations inhabituelles, accepter que leur expertise technique et leur connaissance du terrain soient éventuellement remises en question.

C’est cet apprentissage – qui vaut aussi pour les habitants découvrant les « joies » de la gestion locale – que la mairie de Paris a souhaité accompagner avec un guide, dont la publication a été annoncée le 25 février dernier.

« L’ambition de ce document, selon le communiqué de la Ville, est double : partager une même philosophie des démarches participatives au sein de la collectivité parisienne et apporter des éléments pratiques sur la manière de les conduire ».

« Consulter, faire participer, évaluer sont des démarches riches d’enseignements mais aussi exigeantes. Ce guide permet de mieux en appréhender les tenants et les aboutissants, de l’organisation de la démarche participative au choix et à la mise en œuvre du dispositif le plus adapté », plaide la capitale.

Le document s’adresse aux élus et encadrants souhaitant consulter des publics externes et/ou internes. Une première partie rappelle les objectifs et modalités de la participation (information, consultation ou concertation), les enjeux et leurs implications. Elle aide les intéressés à se poser les bonnes questions, à éviter les écueils (utiliser la démarche pour valider des décisions déjà prises, par exemple), à choisir le mode participatif le plus adapté et à préparer au mieux les étapes du processus.

La participation locale parisienne marche sur plusieurs pieds

Le guide fait le lien, dans sa seconde partie, avec des dispositifs particuliers déjà utilisés dans la commune. Chacun fait l’objet d’une fiche pratique indiquant, dans le détail, les objectifs, les publics ciblés, les principes, la mise en œuvre, les ressources à mobiliser (humaines, matérielles et financières) et les avantages et limites de chacun.

Pour chacun des douze dispositifs décrits, le lecteur dispose des contacts des interlocuteurs spécialisés au sein des équipes municipales. Certains ont été développés spécifiquement pour la ville de Paris, comme les Digg-Like, accueillis par la page Paris.fr/participez, et la plateforme permanente « Madame la Maire, j’ai une idée », qui s’appuient sur un support numérique.

La publication de ce guide pratique s’inscrit dans une politique globale en faveur de la participation. L’outil numérique et la communication à l’attention des habitants y ont une place prépondérante. Pour autant, la Ville ne semble pas oublier que la formation en interne a un rôle à jouer puisque, outre ce nouveau guide, elle propose déjà dans son catalogue interne, des formations sur le sujet.

Sommaire du dossier

20 articles Lire le 1er article

Réagissez à cet article

  1. je vie dans le 20eme a PARIS je suis depuis longtemps la democratie participative ! mais je n est a ce jour jamais eu contact avec mes elus !meme dans le journal du 20 eme ! il n y a pas de reunion ou on propose au habitants de donner leurs avis sur un projet ou de proposer ou projet ! je vous demande quelles cont les demarche pour avoir la possibiliter de presnter ses idees ! merci !!

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous