publicité

 

Réagir
Transports 22/02/2016

Trains d’équilibre du territoire : compromis avec les régions

par La rédaction
Train de nuit Intercites © Flickr-CC-V.Brito

Dans un climat tendu entre l’Etat et les régions échaudées par les effets d’annonce de la nouvelle donne pour l’emploi, le bilan d’étape sur l’avenir des TET dressé par le secrétaire d’Etat chargé des transports, vendredi 19 février, était attendu. Un consensus de principe se détache, notamment sur le renouvellement du parc.

Les 35 lignes Intercités qui complètent en France l’offre de desserte ferroviaire grande distance avec les TGV sont sur la sellette depuis déjà quelque temps.

Fragilisés par une fréquentation en nette perte de vitesse (moins 20% depuis 2011), ces TET (trains d’équilibre du territoire) affichent un déficit croissant, de 210 millions en 2011 à plus de 400 millions prévus en 2016. Un véritable gouffre financier pour l’Etat, autorité organisatrice de ces lignes.

Pour se sortir de ce mauvais pas et améliorer la qualité de service de l’offre, le gouvernement a lancé le 7 juillet 2015 une feuille de route sur l’avenir des TET. Lors du bilan d’étape dressé le 19 février, Alain Vidalies a présenté les premiers contours définitifs de cette réforme qui devrait être mise en œuvre à partir du 1er juillet 2016.

Lire la suite sur le site de la Gazette des communes.

Thèmes

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous