publicité

 

Réagir
Sécurité 24/11/2015

Euro 2016 : les « fans zones » maintenues, la vidéosurveillance accrue

par Aurélien Hélias
Foule-Fotolia © Fotolia

Alors que les attentats du 13 novembre autour du Stade de France pouvaient remettre en cause la tenue de ces rassemblements de spectateurs dans les villes hôtes de l’Euro de football en juin 2016, l’exécutif a confirmé le maintien des « fans zones », sous réserve d’une vidéoprotection accrue que l’Etat promet de financer en partie. Les autres rassemblements ne pourront se tenir que dans des lieux fermés et selon un cahier des chargés négocié avec les élus locaux.

A l’issue d’une réunion Place Beauvau, le gouvernement a décidé de maintenir l’organisation de « fans zones », qui rassembleront en juin prochain dans les villes hôtes, lors de l’Euro 2016 de football, plusieurs milliers de spectateurs suivant les matchs sur écran géant en extérieur.

Objectif clairement affiché : « Tout faire pour maintenir l’organisation de fans zones dans les 10 villes hôtes, sous réserve qu’elles se conforment strictement au cahier des charges fixé par le gouvernement ».

Une ferme volonté qui sonne comme une réponse définitive à la volonté exprimée le 19 novembre, six jours après les attentats autour du stade de France à Saint-Denis, par le Conseil national des activités privées de sécurité et son président Alain Bauer, de supprimer ces rassemblements de supporters et spectateurs, « dès lors qu’elles ne pourraient pas être prises en charge directement par les organisateurs avec leurs moyens propres », à savoir les moyens mis en œuvre par les collectivités locales hôtes.

Le FIPD mis à contribution

C’est donc davantage une confirmation de l’organisation de ces rassemblements que des mesures nouvelles qu’ont annoncée les différents acteurs parties prenantes, soucieux de renvoyer une image d’unité. Etaient ainsi présents autour du ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve :

  • Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports,
  • Thierry Braillard, secrétaire d’Etat aux Sports,
  • Jacques Lambert, président de la SAS Euro 2016,
  • Alain Juppé, maire de Bordeaux et président du Club des sites hôtes de l’Euro 2016
  • et Victoriano Melero pour la Fédération française de football.

Seule légère inflexion annoncée : le renforcement de la vidéosurveillance autour et sur ces sites.

Le cahier des charges sera ainsi « complété, notamment sur les contrôles d’accès et la vidéoprotection. Dans le cas contraire, les fans zones ne pourront accueillir du public », prévient l’Intérieur. En mars dernier, une première circulaire interministérielle sur la sécurisation des fans zones avait été diffusée auprès des préfets.

La vidéoprotection sera aussi renforcée dans les stades, « avec l’appui de l’Etat qui pourra participer au financement via le fonds interministériel de prévention de la délinquance qui a été augmenté », promet le ministère.

Un encadrement très strict des autres rassemblements

Enfin, la Place Beauvau prévient aussi qu’elle encadrera « très strictement les rassemblements ou écrans géants hors des fans zones, dans les villes hôtes et partout en France. Ils ne seront possibles que dans des lieux fermés, stades, gymnases, etc. ».

Et ce, « sous réserve qu’ils respectent des prescriptions de sécurité établies dans les prochaines semaines, en lien avec les élus et les organisateurs ». 

Thèmes

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous