publicité

 

Réagir
Ressource documentaire 22/10/2015

Populations et flux migratoires en France : deux études de l’Insee

par La rédaction
frontiere-francaise-autoroute © Flickr-CC-W.Bakker

Deux études de la cellule Statistiques et études sur l’immigration de l’Insee dressent l’état des lieux en matière de populations et de flux migratoires, en France, depuis 2006.

L’étude sur les populations française, étrangère et immigrée en France depuis 2006

Elle s’applique aux 65,8 millions d’habitants que comptait la France (hors Mayotte) au 1er janvier 2014. Elle fait apparaître que :

  • 11,6 % d’entre eux sont nés à l’étranger,
  • 8,9 % sont immigrés,
  • et 6,4 % sont de nationalité étrangère.

Elle indique :

  • qu’au cours des années 2006 à 2013, l’ensemble de la population résidant en France a augmenté de 2,6 millions de personnes, celle de nationalité française de 2,1 millions ;
  • que la part des immigrés dans la population s’est accrue de 0,8 point entre 2006 et 2014.

Elle établit :

  • qu’au sein des 58,2 millions de personnes nées en France, 57,6 millions ont la nationalité française, certaines pouvant avoir une double nationalité, et 0,6 million sont étrangères ;
  • que ces personnes nées étrangères en France sont dans quatre cas sur cinq des enfants de moins de 14 ans dont les parents sont étrangers et qui acquerront de droit la nationalité française au plus tard à leur majorité, sous réserve d’avoir résidé au moins cinq ans en France depuis l’âge de 11 ans ;
  • qu’en 2013, 63 000 naissances, soit 7,8 % des naissances en France, concernent des enfants dont les deux parents sont étrangers.
Lire l’étude de l’Insee

 

L’analyse des flux migratoires entre la France et l’étranger

Elle illustre un accroissement des mobilités sur la période 2006-2013.

Le solde migratoire de la France, pour les 3 catégories étudiées, natifs de France, immigrés, natifs de l’étranger, s’établit à + 33 000 personnes en 2013, contre + 112 000 en 2006.

Il apparaît notamment que :

  • les départs vers l’étranger des personnes nées en France se sont amplifiés depuis 2006, alors que leurs retours, moins nombreux, ont peu varié sur la période (– 120 000 personnes en 2013 contre – 60 000 en 2006) ;
  • le nombre d’entrées d’immigrés a progressé, mais à un rythme plus faible que leurs sorties du territoire, si bien que le solde migratoire des personnes immigrées, estimé à + 140 000 personnes en 2013, s’inscrit en léger recul par rapport à 2006 (+ 164 000) ;
  • les flux d’entrées et de sorties des personnes nées françaises à l’étranger sont plus faibles ; leur solde migratoire s’élève à + 13 000 en 2013 ;
  • l’augmentation récente des sorties de personnes nées en France vient gonfler la présence française à l’étranger en 2013, avec près de 3 millions et demi de personnes nées en France vivant hors des frontières nationales.
Lire l’étude de l’Insee
Thèmes

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous