publicité

 

Réagir
Transports publics 06/10/2015

Les annonces du Premier ministre déçoivent les élus du transport

par Martine Kis

Hormis l'annonce de la compensation du passage du seuil de perception du versement transport de 9 à 11 salariés, Manuel Valls a déçu les attentes des élus du Gart, le 1er octobre, aux Rencontres nationales du transport public.

Le discours du Premier ministre, le 1er octobre, lors des rencontres nationales du transport public, à Lyon, a déçu les élus du Groupement des autorités responsables de transport (Gart) avec des annonces qui démarrent bien, mais ne débouchent pas sur des avancées significatives.

Le chiffrage en deçà des attentes

Ainsi, si la sanctuarisation des financements de l’Afitf est une bonne chose, son niveau inférieur de 400 millions à ce que préconise son président, Philippe Duron, est regrettable.

Manuel Valls a confirmé l’important des trains d’équilibre du territoire (TET), mais renvoie à la négociation entre l’Etat et les régions le maintien du niveau de l’offre.

Il est reconnu qu’une ressource spécifique pour le transport régional est nécessaire, mais rien sur sa date de mise en œuvre, son caractère pérenne et dynamique.

Bonne nouvelle concernant l’annonce, par le Premier ministre, de la compensation intégrale du passage du versement transport de 9 à 11 salariés. Mais le chiffrage annoncé dans le projet de loi de finances ne correspond pas aux chiffres transmis par les adhérents du Gart.

Autre déception avec le report de la décentralisation du stationnement à janvier 2018.

Enfin, rien sur les hausses de TVA, « sujet majeur » pour le Gart.

Approfondir le sujet

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous