publicité

 

Réagir
Ressource documentaire 17/09/2015

Climat et économie circulaire : une approche flux et filière vers un écosystème territorial

par La rédaction
Economie circulaire © Canopée-Orée

Faire émerger de nouveaux modes de production et de consommation plus sobres à l'échelle des territoires, réduire les émissions de gaz à effet de serre… Le développement de l'économie circulaire passe nécessairement par l'expérimentation et les réalisations concrètes, présentées dans ce document élaboré à partir de témoignages d'experts, notamment dans les sept domaines qui interagissent fortement avec l’économie circulaire : énergie, déchets, eau, transports, agriculture, gestion de la ville, aménagement du territoire.

En introduction à l’ouvrage, Alain Chabrolle, vice-président du conseil régional Rhône-Alpes, délégué à la santé et l’environnement, salue « les nombreux projets d’économie circulaire actuellement menés dans les territoires français : écologie industrielle et territoriale, éco-innovation, recyclage, réparation, réutilisation, achat éco-responsable, économie de fonctionnalité… »

« Ces actions, ajoute-t-il, concourent concrètement à la transition énergétique, écologique de nos sociétés. L’action territoriale constitue un levier indispensable ; en effet, l’économie circulaire fait appel à la connaissance mutuelle des acteurs et de leurs flux de matières, à leur capacité à nouer des coopérations innovantes au plan local. Cependant, si des outils de planification existent, ils sont trop souvent sectoriels, et insuffisamment coordonnés : plan climat énergie territorial (PCET), schéma de cohérence territoriale (Scot), Agenda 21… »

Répondre concrètement aux problématiques locales, avec des bénéfices globaux

L’objectif est bien, selon l’élu rhônalpin, de « rassembler l’ensemble des parties prenantes (élus et collectivités, entreprises, acteurs de l’économie sociale et solidaire, associations et citoyens/usagers) autour d’enjeux mobilisateurs comme la mutualisation et la gestion durable des ressources, la diminution de l’empreinte écologique des activités et la création de richesses et d’emplois ancrés dans le territoire », et ceci, naturellement « dans un esprit de confiance, de partage et de coopération ».

Plaidant pour la mise en œuvre par les régions de « stratégies globales d’économie circulaire », le vice-président note qu’ « avec l’économie circulaire, la maxime “penser global, agir local” prend tout son sens, en développant des réponses très concrètes aux problématiques locales, avec des bénéfices globaux ».

L’association ORÉE, créée en 1992, rassemble plus de 150 entreprises, collectivités territoriales, associations professionnelles et environnementales, organismes académiques et institutionnels pour développer une réflexion commune sur les meilleures pratiques environnementales et mettre en œuvre des outils pratiques pour une gestion intégrée de l’environnement à l’échelle des territoires. L’association s’attache à proposer des solutions concrètes autour de ses 3 priorités :
– biodiversité et économie ;
– économie circulaire; 
– reporting RSE et ancrage local des entreprises.

Références

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous