publicité

 

Réagir
Gestion de crise 15/09/2015

Les enfants de réfugiés premiers bénéficiaires de l’accueil jumilhacois

par Sophie Le Gall
Bernard Vauriac, maire de Saint-Jory-de-Chalais, président de la CC © BV

Fin mai  2014, la communauté de communes du pays de Jumilhac-le-Grand (24) et son président, Bernard Vauriac (photo), accueillaient, après seulement quelques semaines de préparation, 25 Syriens fuyant la guerre.

Cet article fait partie du dossier:

Accueil des réfugiés : les maires généreux mais réalistes

voir le sommaire
Pour les élus du pays de Jumilhac, tout commence début 2014 par une annonce diffusée au sein du réseau de l’Association des maires de France (AMF). Dans le cadre du programme de « réinstallation » des Syriens en Europe, impulsé par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le ministère de l’Intérieur cherche des communes volontaires. « Fidèles à notre tradition de terre d’accueil, nous nous sommes proposés, explique Bernard Vauriac, président (PS) de l’interco. Ce projet devait aussi nous permettre de redynamiser notre territoire ». Après plusieurs réunions intensives de préparation copilotées par la sous-préfecture de Nontron, les réfugiés – 25 personnes, dont 1 ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Réagissez à cet article

  1. bonjour, nous venons d’accueillir une famille irakienne : 9 personnes à St Philibert (Morbihan).
    Nous avons (association crée à cet effet) souscrit une R.C. pour toute l’association. Nous nous posons la question de la couverture R.C. de la famille elle-même. Qu’en est-il exactement ? Merci pour votre réponse. MLR (le trésorier de l’ass.)

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité