publicité

 

Réagir
Déchets alimentaires 14/09/2015

Dans le Morbihan, un engagement au long cours contre le gaspillage alimentaire

par Frédéric Ville
cuisine-cours-UNE © Coqui the Chef / Flickr CC

Dans le cadre de son plan départemental de prévention des déchets 2009-2014, le conseil général du Morbihan mène, depuis 2013, une campagne contre le gaspillage alimentaire.

Cet article fait partie du dossier:

Lutte contre le gaspillage alimentaire : une opération gagnante pour les collectivités

voir le sommaire

En amont de l’opération, Clotilde Fortin, chargée de prévention et de gestion des déchets au conseil général, a rassemblé les chargés de prévention des collectivités du Morbihan, « pour que chacun ait les mêmes arguments et chiffres, et soit formé sur les modalités de conservation des aliments ».

Une campagne d’affichage (10 000 euros) et une vingtaine d’animations ont eu lieu dans le département, notamment lors de la Semaine européenne de la réduction des déchets en novembre 2013. Cinq opérations de pesée ont aussi été menées, complétées par des formations régulières dédiées aux chefs de cuisine des 42 collèges du Morbihan.

Séances cinéma

Lors d’une dizaine d’ateliers, des chefs ont montré comment cuisiner les restes : vert de poireau pour une sauce, pelures de pommes de terre en chips, etc.

Quant aux cinq projections de films avec des cinémas partenaires, « les séances ont été efficaces lorsqu’elles étaient suivies d’un débat avec des personnes associées (Croix-Rouge, Restos du cœur, supermarchés, etc.) », note Clotilde Fortin.

Par ailleurs, la charte départementale signée en 2006 par six enseignes de grandes et moyennes surfaces les invite à réduire le gaspillage alimentaire. « Nous allons les informer sur les résultats du programme européen Green Cook : fabriquer des smoothies à partir de fruits abîmés ou des puddings à partir de viennoiseries, cela fonctionne déjà ailleurs », indique Clotilde Fortin, qui souhaite « que se développent les zones dédiées aux produits en limites de dates dans leurs rayons, application informatique à l’appui ».

 

Des collèges en pointe
Cinq opérations de pesée des restes alimentaires ont eu lieu en 2013 dans les établissements scolaires du Morbihan. A l’« écocollège » Jean-Corentin Carré au Faouët, « nous proposons différentes tailles de portion pour les entrées et le plat principal, des pains individuels et nous récupérons les fruits entiers non consommés », explique la gestionnaire Christine Roussel. En aval, comme à Plouay, les biodéchets, issus de la cantine et mis en composteurs, servent aux espaces verts du collège, au personnel ou parents d’élèves. Le conseil général va, lui, élaborer en 2014-2015, avec deux collèges pilotes (à Vannes et à Pontivy) et un prestataire, une méthodologie duplicable. « Dès que vous diminuez la communication, les résultats baissent », prévient Christine Roussel.

Article publié dans la Gazette des communes du 22 septembre 2014

Sommaire du dossier

9 articles Lire le 1er article

Réagissez à cet article

  1. Chapeau pour toutes ces actions.
    Il ne faut pas oublier en parallèle tous les aliments achetés et mis à la poubelle sans être ouverts. Serait-il intéressant d’échanger aussi sur la façon de faire ses courses ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous