publicité

 

Réagir
Assemblée des départements de France 06/08/2015

Claude Léonard (Meuse) hérite d’un groupe de travail sur les Sdis

par Aurélien Hélias
LEONARD_Claude_Planlarge-web-photocdmeuse

Ils sont 13 présidents de conseil départemental à avoir été nommés le 10 juin à la tête d’une commission thématique à l’ADF, dans la foulée du changement de majorité de l’association désormais présidée par Dominique Bussereau. Chaque jour, Le Courrier des maires vous fait découvrir le profil d'un de ces élus, ses réalisations locales et ses prises de position dans le champ de compétence attribué, et les enjeux à relever dans le contexte financier et institutionnel issu notamment de la loi Notre. Aujourd’hui, le président du groupe de travail sur les services d’incendie et de secours (Sdis) : Claude Léonard (Meuse).

Cet article fait partie du dossier:

Mandat départemental 2015-2021 : les batailles de l’ADF

voir le sommaire

Nouveau patron du conseil départemental après avoir été « simple » conseiller général depuis 2008, Claude Léonard s’est vu confier la tête du groupe de travail de l’ADF sur les services départementaux d’incendie et de secours (Sdis).

Ironie de l’histoire : cette nomination est intervenue quelques semaines seulement avant un fâcheux événement ayant pris place dans son département de la Meuse.

Le Sdis y avait fait l’acquisition en 2014 d’un buggy tout-terrain afin que les pompiers du département puissent accéder à des zones reculées, en forêt notamment, pour porter assistance à des victimes. Or, l’engin, de fabrication américaine, a été dérobé dans la nuit du 9 juillet au centre de secours de Vigneulles, où il est basé, relate l’Est républicain.

« C’est scandaleux ! […] Tout le monde est écœuré. Aujourd’hui, nous n’avons pas les moyens de le remplacer. Tous les Meusiens sont pénalisés », avait alors réagi, dépité, le président de l’exécutif et du Sdis dans les colonnes du quotidien régional.

Aux nouveaux élus de maîtriser le fonctionnement des Sdis

Au-delà de l’anecdote, l’élu aura à travailler sur plusieurs chantiers. D’abord celui de l’acculturation des nombreux nouveaux élus dans les exécutifs départementaux avec les problématiques de sécurité civile et de gestion des Sdis, comme le soulignait récemment le président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, le colonel Eric Faure, interrogé par la Gazette des communes.

Claude Léonard devra également participer activement au dialogue que veut instituer le ministre de l’Intérieur avec l’ADF et l’Association des maires de France (AMF) à l’heure où l’Etat veut renforcer sa présence dans la gouvernance des Sdis à en croire la circulaire du 26 mai.

Mutualiser les moyens

Dernier dossier enfin pour l’élu de la Meuse : la nécessaire mutualisation des moyens des Sdis, un objectif réitéré par la Place Beauvau dans une réponse à une question écrite de la sénatrice Sophie Joissains : « L’Etat entend pleinement exercer ses responsabilités au plan opérationnel en développant les synergies entre Sdis, afin de conforter les interfaces et les logiques d’appui mutuel entre territoires. En outre, le contexte économique et budgétaire doit conduire à développer les mutualisations pour améliorer encore l’efficacité et les capacités des Sdis dans un environnement contraint », rappelait le ministère le 2 avril.

Sommaire du dossier

17 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous