publicité

 

Réagir
Assemblée des départements de France 05/08/2015

Jean-Jacques Lasserre (Pyrénées-Atlantiques) : faire décoller l’innovation et l’usage du numérique

par Aurélien Hélias
Jean-Jacques Lasserre

Ils sont 13 présidents de conseil départemental à avoir été nommés le 10 juin à la tête d’une commission thématique à l’ADF, dans la foulée du changement de majorité de l’association désormais présidée par Dominique Bussereau. Chaque jour, Le Courrier des maires vous fait découvrir le profil d'un de ces élus, ses réalisations locales et ses prises de position dans le champ de compétence attribué, et les enjeux à relever dans le contexte financier et institutionnel issu notamment de la loi Notre. Aujourd’hui, le président de la commission Innovation : Jean-Jacques Lasserre (Pyrénées-Atlantiques).

Cet article fait partie du dossier:

Mandat départemental 2015-2021 : les batailles de l’ADF

voir le sommaire

Successeur du sénateur PS George Labazée à la tête du département des Pyrénées-Atlantiques, fauteuil qu’il avait déjà occupé de 2001 à 2008, Jean-Jacques Lasserre, sénateur Modem depuis 2011, est également président du conseil des élus du Pays basque.

Au sein du conseil des élus du Pays basque, l’élu a notamment participé à la mise en place de 2013 à début 2014 d’un dispositif expérimental sur l’innovation dans les très petites entreprises, doté d’un site internet. Objectif affiché : « Favoriser l’accompagnement et le soutien des  entreprises du Pays basque de moins de 20 salariés dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur projet innovant ».

L’aménagement numérique, chantier prioritaire

Depuis son retour à la tête de l’exécutif, ce membre de l’agence de développement économique et de soutien à l’innovation régionale Aquitaine Développement Innovation a fait de l’aménagement numérique des Pyrénées-Atlantiques, et principalement de l’irrigation du territoire en très haut débit, un chantier prioritaire de son mandat. Et ce alors que la loi Notre confirme les départements dans cette fonction.

Le champ de la commission présidée par Jean-Jacques Lasserre embrasse également « les problématiques liées aux usages du numérique : e-education, télémédecine, télétravail ».

A noter que les Pyrénées-Atlantiques possèdent depuis 2003 une Agence départementale du numérique « pensée pour être un centre de ressources appliquées et une cellule d’appui technique au territoire ».

Lier très haut débit et e-éducation

Sur le premier chantier de l’usage des technologies du numérique pour l’éducation, le département a lancé en 2014 son plan Collège numérique 64 reposant sur une contractualisation avec chacun des collèges publics.
 
Au programme : équipement de ces établissements et accès au très haut débit, développement des usages et du cartable numérique, et organisation d’EIDOS64, forum sur les pratiques numériques pour l’éducation en partenariat avec l’Education nationale, pour la sensibilisation et l’accompagnement des enseignants.

En matière de télémédecine, le département se « contente » à ce jour d’intégrer à son schéma départemental d’organisation sociale et médico-sociale le programme télémédecine de l’agence régionale de santé d’Aquitaine. Mais l’effort actuel de couverture numérique en très haut débit du département vise notamment à répondre à terme aux usages de la télémédecine.

Télétravail : montrer l’exemple en interne

S’agissant du télétravail, c’est sur sa propre organisation que le département souhaite agir et être ainsi « exemplaire ». Dans son plan de déplacement de l’administration, le département indiquait son souhait « d’expérimenter le télétravail dans l’optique de faire évoluer ses pratiques internes et son fonctionnement ».

Pour les Pyrénées-Atlantiques, la création de télécentres ou d’espaces de coworking constitue un vecteur pour le maintien de l’activité sur le territoire, la création de nouvelles activités ou le « retour au pays » de jeunes talents en provenance de grandes métropoles urbaines. Cela contribue ainsi de façon globale à l’attractivité du territoire. En liaison avec les territoires, la région et le programme opérationnel Feder 2014-2020, il convient de « développer ces espaces de travail numériques », plaidait ainsi l’ancien exécutif  en octobre 2013 lors de l’écriture de son schéma directeur d’aménagement numérique du département.

Sommaire du dossier

17 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous