publicité

 

Réagir
Assemblée des départements de France 28/07/2015

Jean-René Lecerf (Nord) missionné pour éviter le gouffre budgétaire en 2017

par Aurélien Hélias
Jean-René Lecerf © CD du Nord

Ils sont 13 présidents de conseil départemental à avoir été nommés le 10 juin à la tête d’une commission thématique à l’ADF, dans la foulée du changement de majorité de l’association désormais présidée par Dominique Bussereau. Chaque jour, Le Courrier des maires vous fait découvrir le profil d'un de ces élus, ses réalisations locales, ses prises de position dans le champ de compétence attribué et les enjeux à relever dans le contexte financier et institutionnel issu notamment de la loi Notre. Aujourd’hui, le président de la commission Finances locales : Jean-René Lecerf (Nord).

Cet article fait partie du dossier:

Mandat départemental 2015-2021 : les batailles de l’ADF

voir le sommaire

Sénateur UMP depuis 2001, Jean-René Lecerf a succédé en avril à Didier Manier (PS), qui avait lui-même hérité du siège de Patrick Kanner, nommé ministre de la Ville en août 2014. Et l’élu lillois a pris dans la foulée la responsabilité de la commission finances locales de l’ADF.

Interviewé par le Courrier des maires à la veille de son élection, le nouveau président de la commission finances locales pointait déjà du doigt « la situation financière calamiteuse d’une bonne partie des départements ». « Une soixantaine d’entre eux pourraient dire en janvier à l’Etat : “On a tout consommé sur le RSA et on ne paiera plus à partir de juin”. Ce qui obligerait bien l’Etat à réagir », prévenait-il déjà. Depuis, l’ADF a refait ses calculs et ce sont 77 à 78 départements qui pourraient être en cessation de paiement dès 2017.

100 millions à économiser dans le Nord

Lors de la présentation le 15 juin d’un audit sur les finances du département du Nord, le patron de l’exécutif se faisait encore plus pessimiste, évoquant « la gravité extrême de notre situation, à tel point que la question de la mise sous tutelle de l’Etat pourrait se poser dès aujourd’hui ». De quoi imposer au département « une économie de 100 millions des dépenses de fonctionnement d’ici 2016 ». « Mais ça ne suffira pas s’il n’y a pas une évolution des politiques de l’Etat, notamment envers les départements », a-t-il prévenu.

Le 22 juillet, une délégation de l’ADF rencontrait d’ailleurs le Premier ministre pour évoquer le « coût brut de 17 milliards d’euros devenu hors de contrôle » des allocations individuelles de solidarité (AIS) en 2014.

La décision d’installer un groupe de travail commun ADF-gouvernement sur le sujet a été prise à cette occasion pour « établir un diagnostic financier partagé, un bilan des mesures de soutien récentes et d’étudier toutes les hypothèses permettant de sortir de l’impasse financière actuelle ».

Les normes aussi dans le viseur

Outre les relations financières entre Etat et départements, Jean-René Lecerf aura la charge de préparer les prises de position de l’ADF pour les différentes réunions du Comité des finances locales (CFL), de la commission consultative d’évaluation des charges (CCEC) et du Conseil nationale d’évaluation des normes (CNEN).

Sa commission devrait aussi l’amener à travailler sur la prospective et l’évaluation des politiques publiques.

Sommaire du dossier

17 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous